www.auracan.com

Aberrantix et Grotesquix

Astérix arrive à Rennes

La ville de Rennes redevient Condate le temps d'une petite semaine pour accueillir Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix. Uderzo, arrivant à Rennes le jeudi 1er février, vient présenter le 31e album de son héros, au cours d'une importante conférence de presse internationale. Sachant qu'il se refuse à donner le titre de ce nouvel album, dont la mise en place annoncée est de trois millions d'exemplaires, et qu'il ne révèlera pas le contenu de cette aventure, on ne voit pas bien ce qu'Albert Uderzo aura à déclarer à la presse.

Tout est mis en ouvre par la municipalité et l'association des commerçants pour rendre honneur au co-créateur du héros de bd le plus lu en France : une vaste campagne d'affichage envahit depuis quelques jours les rues de la ville, les marchés rennais vendent de la cervoise et autres cochonnailles pseudo gauloises, des hurluberlus se déguisent d'une couverture et de casque à cornes pour défiler dans les rues, les vitrines des magasins sont garnies d'affiches et d'objets ventant les mérites du petit Gaulois, le très sérieux Musée de Bretagne prête certaines de ses pièces archéologiques pour les présenter à l'hôtel de ville en compagnie de personnages en carton-pâte.

Vous l'aurez compris, personne à Rennes n'échappera à la folie Astérix ! Mais le pire et le plus ridicule se situe sur l'historique Place de la Mairie. Pour ceux qui ne connaissent pas Rennes, imaginez une vaste place bordée d'un hôtel de ville, bel exemple de l'architecture du 18e siècle, et d'un opéra, superbe témoin de l'urbanisme du 19e siècle. Se développant au centre de la place, un grotesque assemblage de petits chapiteaux s'enorgueillit de l'appellation de "Village Gaulois". Dans une ambiance grand-guignolesque, dans un décor de huttes que l'on voudrait gauloises, les pieds dans du foin plus qu'humide, Albert Uderzo sera très certainement à l'aise, après être descendu du char qui l'y mènera. A la nuit tombée, il pourra admirer l'élégance de gracieux menhirs lumineux imaginés par de jeunes plasticiens inventifs. Le lendemain, après avoir fait sauter des crêpes en compagnie d'enfants, il pourra participer à la grande bataille de poissonniers qui est annoncée. Mais, Uderzo ne vient pas pour rien : la ville de Rennes, flattée que le prochain album de petit irréductible se déroule partiellement à Condate (l'antique Rennes) a décidé de le combler. Il va en effet recevoir un cadeau digne de César : un énorme menhir. La communication municipale ne dit pas comment Uderzo le ramènera à Paris !

Coup médiatique discutable, puisque réalisé un mois et demi avant la parution de l'album, dépense inconsidérée de la ville, ne servant que les intérêts d'une société privée, les Editions Albert-René, l'opération "Astérix à Condate" marquera certainement les esprits des jeunes rennais, mais sûrement pas l'histoire de la bande dessinée. Il n'est pas certain que le regretté René Goscinny ait cautionné une telle débilité.

Dernière minute : Albert Uderzo a dérogé à la tradition des Editions Albert-René : sûrement très heureux de fêter la chandeleur dans le Village Gaulois de Rennes, il vient d'annoncer le titre du prochain Astérix : ce 31e album s'appellera "Astérix et Latraviata". Nos deux Gaulois rencontreront-ils enfin l'amour ?... Uderzo ne s'est tout de même pas trop étendu.

Astérix: les Marchés Rennais

Brieg F. Haslé

1/02/2001 - source: auracan.com
 
Copyright © Auracan, 2001
Contact:info@auracan.com