www.auracan.com

Tintin et Spielberg : le retour

Steven Spielberg sur le tournage de Jurassic Park (c) Universal Pictures

Alors que nous vous faisions part de rumeurs sur le sujet dans notre article du 8 novembre, les précisions son tombées en fin de semaine dernière.
Steven Spielberg, le réalisateur de films mythiques tels E.T., La liste de Schindler ou Indiana Jones, est parvenu à un accord avec Nick Rodwell de la société Moulinsart. Les deux hommes ont finalisé à 99% le volumineux contrat (120 pages !) qui lie les sociétés Universal Pictures, Dreamworks Pictures et Moulinsart, sur un projet d'adaptation de l'univers de Tintin pour le grand écran. La signature finale du contrat devrait intervenir début décembre à Los Angeles.
Il ne s'agira pas d'une mise à l'écran d'une aventure précise du petit reporter, mais d'un scénario original qui devrait reprendre les ingrédients essentiels du monde de Tintin. Au total, trois films devraient voir le jour. Le premier volet de cette trilogie devrait arriver dans les salles obscures, d'ici trois ou quatre ans. On ne sait pas encore si Steven Spielberg agira en tant que réalisateur ou producteur dans cette entreprise. Selon le Daily Telegraph du 23 novembre, Mark Wahlberg serait pressenti pour le rôle titre. Par contre, aucun nom ne circule pour les rôles secondaires.

Plusieurs réalisateurs ou producteurs s'étaient déjà intéressés à des projets d'adaptation cinématographique: Claude Berri (producteur d'Astérix), Jean-Pierre Jeunet (Le fabuleux destin d'Amélie Poulain), Jaco Van Dormael (Toto Le Héros, Le Huitième Jour), Alain Berbérian (Le Boulet)... et même Spielberg. Ce dernier avait déjà acquis les droits d'adaptation des aventures de Tintin en 1982, quelques mois avant le décès de Hergé. Roman Polanski, choisi par la production pour la réalisation, avait travaillé sur une adaptation inspirée du Sceptre d'Ottokar. Mais ce projet ne parvint pas à se concrétiser et le réalisateur d'Indiana Jones renonça à prolonger son option sur les droits en 1987.

Finalement, ce rebondissement devrait rejoindre le souhait de Hergé de voir Tintin en chair et en os dans une production à gros budget. Il confiait, en effet, à un journaliste de L'Express sa préférence pour les films avec des comédiens: "Parce que je le vois comme ça. Mon Tintin est vivant, mon capitaine Haddock est vivant aussi. Mais ces films devraient être faits avec un luxe de moyens équivalent à celui des James Bond.". Ce qui n'était assurément pas le cas avec les deux films de Tintin tournés dans les années '60 : Le Mystère de la Toison d'Or (1961) et Tintin et les oranges bleues (1964)...

Photo © Universal Pictures

26/11/2002 - sources: Tintin.com & La Libre
Copyright Auracan, 2002
Contact : info@auracan.com