www.auracan.com

Ric Hochet à la télé !

Ric Hochet (c) Tibet, Duchâteau & Le Lombard


Le destin du célèbre journaliste créé en 1955 par André-Paul Duchâteau et Tibet (plus de soixante albums au Lombard) va prendre une nouvelle tournure à l'aube de cette année 2003 ! En effet, Dargaud Marina (la filiale multimédia de la maison d'édition) s'est associé avec les Films du Triangle pour mettre en scène Ric Hochet dans vingt-six épisodes de vingt-six minutes. Ceux-ci seront distribués en prime-time, en Belgique.

Cette adaptation ne constitue pas la première rencontre du personnage avec le monde télévisuel. En 1968 déjà, Raymond Leblanc, fondateur des éditions du Lombard et de la société Belvision, produisit Signé Caméléon. Ce film de trente minutes fut adapté du premier grand épisode de la série. Par la suite, divers courts métrages radiophoniques furent enregistrés et diffusés par la Radio Télévision Belge.

La production veut aujourd'hui placer le personnage sous le signe de la modernité. Ainsi le quotidien La Rafale, pour lequel travaille Ric Hochet, s'est transformé en un journal sur Internet, intitulé www.larafale.info. Ce nom de domaine a même été réservé. Faut-il en conclure que les producteurs souhaitent accompagner le feuilleton d'un vrai/faux webzine ?… Autre changement de taille, les personnages féminins ne seront plus des faire-valoir du héros. Ainsi, Nadine, la nièce du commissaire Bourdon, sera l'un des moteurs principaux de chacune des intrigues. Il paraîtrait même qu'elle portera de temps à autre des tenues sexy. De quoi affrioler Ric ?

Ces différents changements semblent être salutaires, compte tenu de l'aspect particulièrement suranné de la bande dessinée, terriblement ancrée dans les sixties. Hélas, l'équipe chargée de ce dépoussiérage n'en est pas resté là : ainsi, de nouveaux personnages ont été inventés. Nous devrions ainsi faire la connaissance de 150 et IceTi (si, si… vous avez bien lu). Que signifient ces noms absurdes ? 150 fait référence au quotient intellectuel d'une jeune femme, véritable puit de science du journal. IceTi, quant à lui, est un expert informatique, auprès duquel Ric Hochet prend conseil de temps à autre. Faut-il réellement donner des noms abracadabrants, excentriques et risibles à des personnages pour décrasser une importante série de la bande dessinée belge ?

Le titre et l'intrigue du premier épisode peuvent également faire sourire ! Dans Racket sur le Net, Ric Hochet sera confronté à un hacker. Ce dernier a mis sur Internet des films hollywoodiens à gros budget, avant même leurs sorties en salles… Heureusement, l'équipe de larafale.info possède une piste de taille : Spielberg s'est venté sur un forum de discussion d'avoir fait le coup ! Voici qui augure d'une passionnante aventure. La cible souhaitée du feuilleton télévisé semble être la cellule familiale, dans son ensemble. Ainsi la cohérence de l'intrigue devrait passionner les adultes, et les technologies multimédias apporteront un petit côté ludique, censé amuser les enfants…

Le tournage a commencé la première semaine de janvier, et devrait principalement avoir lieu dans les différentes communes bruxelloises, ainsi qu'à Mons. La production semble vouloir mettre en avant certains lieux de la capitale belge, comme par exemple le Botanique ou même le Palais de justice. Certaines parties du film seront cependant tournées à l'étranger, selon les besoins des épisodes… Espérons que ce vent de modernité balayera la naphtaline qui souspoudre le trench de Ric Hochet et qu'il nous fera oublier le succès très relatif de l'adaptation de Largo Winch en série télévisée… Ce n'est pas gagné d'avance !

03/03/2003 - source: auracan.com
Copyright © Auracan, 2002
Contact : info@auracan.com