www.auracan.com

L'inquisiteur Nicolas Eymerich

La Couverture de Nicolas Eymerich Inquisiteur, T1 : La Déesse


Nous vous proposons de découvrir l'histoire de l'inquisiteur Nicolas Eymerich (1320-1399). Les éditions Delcourt publient actuellement une adaptation en bande dessinée par Jorge Zentner et David Sala des romans de Valerio Evangelisti.

En Saragosse, au 14ème siècle, la stabilité du royaume de Pierre IV est fragilisée par les luttes que se mènent la noblesse, la papauté avignonnaise et l'Inquisition. C'est alors que Nicolas Eymerich devient Inquisiteur général. Très vite, il enquête sur des phénomènes étranges : naissances monstrueuses, apparitions célestes, rassemblement de femmes dans les forêts. Parallèlement à ce récit, nous découvrons une tout autre époque : celle du 22ème siècle. A bord d'un vaisseau spatial, l'Abbé Sweetlady et son équipe traquent un mystérieux gibier. Tout porte à croire que les deux intrigues s'entremêlent et se répondent par-delà les siècles…

Jusqu'à présent, les éditions Delcourt n'avaient pas l'habitude de publier des bandes dessinées adaptant des romans de la littérature. Voici qui est fait avec la première partie de La Déesse, adaptation du premier roman de la série Nicolas Eymerich Inquisiteur de l'écrivain italien Valerio Evangelisti. Né en 1952, cet ancien professeur d'histoire est aujourd'hui un auteur à succès. Lauréat du Prix de l'Imaginaire et du Prix Urania, il a récemment publié Le Roman de Nostradamus aux éditions Payot. Ayant choisi l'époque médiévale de l'Inquisition pour écrire un roman fantastique, Evangelisti a découvert par hasard des documents mentionnant l'existence de Nicolas Eymerich. "J'ai trouvé son nom tranchant comme un coup de rasoir ! témoigne-t-il. Eymerich correspondait tout à fait à mes attentes. Je lui ai donné une personnalité "schizoïde" qui est un peu la mienne...". Né en 1320 en Catalogne, ce moine dominicain devient en 1352 Inquisiteur général de Saragosse. Il décède en 1399 après avoir publié deux ouvrages : Le Manuel de l'Inquisition et Contre les alchimistes.

A partir de 1998, mêlant éléments historiques et inventions fantastiques, Evangelisti publie les enquêtes de cet inquiétant personnage. A ce jour, six romans sont parus. Ce "Sherlock Holmes de l'Inquisition" n'est pas sans rappeler le personnage de Guillaume de Baskerville, le moine détective du Nom de la Rose d'Umberto Eco. Eymerich enquête sur des phénomènes étranges qui pourraient bien relever de l'hérésie… "Durant le bas Moyen-Âge, explique Valerio Evangelisti, la foi en la magie, l'alchimie, les sciences occultes, était largement répandue et se mêlait à la religion. C'est aussi une période de transition où commençait à prendre forme le monde moderne, et donc un cadre idéal pour des histoires faisant allusion au présent et au futur, en projetant dans d'autres époques les cauchemars du 14ème siècle."

Sur une idée de Doug Headline, éditeur des traductions françaises des romans d'Evangelisti (Rivages), cette adaptation est réalisée par Jorge Zentner et David Sala, auteurs de la trilogie Replay (Casterman). Jorge Zenter a notamment travaillé avec Ruben Pellejero, Lorenzo Mattoti, Carlos Nine. "Durant l'été 2001, explique le scénariste, alors que je commençais à réfléchir à ce projet, j'ai participé au festival de littérature policière de Gijon en Espagne. J'ai vu sur le programme que l'un des invités était Valerio Evangelisti. Je suis allé directement de l'aéroport à une conférence qu'il donnait... Cela m'a permis de m'immerger immédiatement dans son univers, de saisir les rapports entre Eymerich et Valerio..." Une fois l'accord conclu, le scénariste pouvait se mettre au travail. Pour cet Argentin vivant à Barcelone, l'adaptation d'Eymerich a d'abord été une question... de langue : "J'ai travaillé sur trois langues différentes : l'italien, l'espagnol et le français, de manière à minimiser les risques de déformation de la version originale. Mon travail a été de sabrer dans les romans de Valerio Evangelisti ! Je n'avais aucune recherche historique à faire, pourtant je devais faire ressortir l'essence même des enquêtes de l'Inquisiteur et conserver intact le personnage d'Eymerich : c'est un homme tout en contrastes et tout en profondeur, aussi ma tâche était de faire ressortir ces traits de caractère sans pour autant donner l'impression de flottement ou de temps mort." Le premier roman est adapté en deux tomes, les suivants adopteront diverses longueurs selon les besoins des intrigues.

Extrait de Nicolas Eymerich Inquisiteur, T1 : La Déesse

Né en 1973, David Sala signe ici son quatrième album de bande dessinée. Les lecteurs ont découvert son style très personnel, très sombre, et sa maîtrise de la couleur directe grâce à Replay (Casterman). Il ne semble pas avoir eu de grandes difficultés à rejoindre l'univers d'Evangelisti. "Ce qui m'a frappé en premier lieu, déclare le dessinateur, c'est la proximité du sujet avec mon univers graphique. Je n'ai eu aucun effort à faire, certaines images étaient présentes en moi depuis des années, je n'ai eu qu'à piocher. La référence majeure est certainement Le Nom de la Rose et tout cet univers en vase-clos où tournent des robes de bures. Je me suis également inspiré de Dune et d'Alien".

Nous vous laissons désormais découvrir cette nouvelle série qui devrait, soyons-en certains, faire parler d'elle…

Les propos des trois auteurs sont extraits du dossier de presse de La Déesse.
Images inédites © Zentner, Sala, Delcourt.

11/03/2003 - source: auracan.com
Copyright © Auracan, 2002
Contact : info@auracan.com