www.auracan.com

Sous le signe de Jacobs

Edgar Pierre Jacobs

Le 30 mars 2004, Edgar P. Jacobs aurait eu 100 ans. Accompagnant cet anniversaire, l’actualité de ses héros Blake et Mortimer n’a jamais été aussi riche. Petit tour des festivités et des publications à paraître…

Un nouvel album

Découvrons ensemble la présentation officielle de l’album Les Sarcophages du 6e Continent, premier opus d’une nouvelle aventure de Blake et Mortimer prévue en deux tomes :

A Bombay, un jeune Écossais frais émoulu de l’Université rencontre un jeune Anglais sportif qui ne porte pas encore la moustache. Blake et Mortimer se doutaient-ils qu’à ce moment précis, ils noueraient les fils d’une machination qui trouvera son dénouement en 1958 à Bruxelles ? Alors que l’Exposition Universelle va bientôt ouvrir ses portes, une menace terrible pèse sur le monde. Des phénomènes électriques surpuissants venus d’on ne sait où ravagent les différents pavillons. Début 1958. Pour le plus grand plaisir de millions de futurs visiteurs, Bruxelles se prépare à recevoir les pays exposants les plus prestigieux de la planète venus présenter leur culture, leurs connaissances scientifiques les plus avancées et leurs projets de société les plus audacieux dans le cadre d’une somptueuse Exposition Universelle. C’est ce cadre unique qu’un mouvement terroriste tiers-mondiste dirigé par un mystérieux Empereur indien, revenu de la mort après plus de 2000 ans, a choisi comme théâtre de ses premières actions destinées à déstabiliser les pays occidentaux.

C’est le Professeur Philip Mortimer qui a été choisi par son pays pour diriger le pavillon de la “British Industry” dans lequel la Grande Bretagne est fière d’exposer son savoir scientifique et ses applications technologiques. Durant toute la durée de l’Expo, ce pavillon sera relié à la base scientifique britannique de Halley, sise en Antarctique. Ainsi, les visiteurs du pavillon installé à Bruxelles pourront découvrir en direct les battements de cœur du 6e continent.
Ce que Mortimer ignore, c’est qu’à partir d’une base secrète voisine en Antarctique baptisée Gondwana, les terroristes vont sournoisement se servir des ondes de la connexion Halley-Bruxelles établie par les britanniques pour envahir et tenter de détruire l’Exposition Universelle au moyen d’une arme redoutable d’un type nouveau. Ce que Mortimer ignore aussi, c’est que le machiavélique empereur indien qui s’apprête à détruire l’Expo de Bruxelles, n’est autre qu’Açoka. Açoka le mage à qui une poignée de fanatiques indiens reconnaissent l’immortalité et qui avait accusé le jeune Philip adolescent d’avoir tué sa fille bien des années plus tôt. Açoka l’éternel qui lui avait promis de se venger un jour…

Un album très attendu, signé André Juillard au dessin et Yves Sente au scénario. Les auteurs ont déjà signé ensemble la très réussie Machination Voronov en 2000. L’album Les Sarcophages du 6e Continent paraîtra le 15 novembre aux éditions Blake & Mortimer.

Planche 1 Planche 2
Sur AURACAN.com, découvrez les deux premières planches en avant-première ! (cliquer pour agrandir)
© Juillard, Sente – Editions Blake & Mortimer 2003

Une exposition

Le Musée de l’Homme, sis à Paris au Trocadéro, et le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême se sont associés pour produire et présenter une très ambitieuse exposition intitulée « Blake et Mortimer à Paris » en référence au sous-titre de l’album SOS Météores, cinquième opus des aventures des personnages créés par Edgar P. Jacobs. Du 13 novembre 2003 au 30 avril 2004, le musée parisien accueillera la première grande rétrospective consacrée à ces héros légendaires de la bande dessinée franco-belge. Plus de 200 dessins originaux seront présentés : recherches, croquis, planches, mises en couleurs, illustrations… Accompagnant ces dessins signés de la plume et du crayon de Jacobs, diverses pièces des collections du Musée de l’Homme seront mises en scène : squelettes de ptérodactyles, sarcophage égyptien, armes médiévales et autres machines électriques des années cinquante instruiront les dessins du créateur visionnaire et sembleront surgir en droit chemin des meilleures cases jacobsiennes. Dans la même idée, afin de ressusciter les aventures des célèbres britanniques, l’exposition proposera des reconstitutions de lieux ou de machines aperçus dans les albums de la série : l’intrigant chronoscaphe du Piège diabolique, le charme confortable du Centaur Club londonien, l’ambiance démoniaque des laboratoires de Septimus ou Miloch…

Des timbres

Cela fait longtemps que la Poste belge (depuis peu suivie par la Poste française) rend hommage aux grands personnages de la bande dessinée. Pour commémorer le centenaire de la naissance du père de Blake et Mortimer, la Poste belge réalisera en mai 2004 deux nouveaux timbres : le premier représentera l’auteur, le second sera orné d’un portrait de ses illustres personnages.

Des magazines

Avec quelques mois d’avance, le magazine belge Télé Moustique a rendu hommage à Edgar P. Jacobs dans son numéro du 3 septembre dernier. Pour accompagner le début de la prépublication du prochain album signé André Juillard et Yves Sente, le magazine a proposé un petit collector : ce numéro spécial proposait un dessin de couverture imaginé par Juillard, diverses cases extraites du nouvel album illustrant les articles, des visuels de la série animant les rubriques habituelles (programmes TV, jeux et autres fiches cuisine). Dans un registre différent, après le succès de son numéro spécial Tintin et les savants, le mensuel Science et Vie proposera dès le 15 novembre un hors série intitulé Blake et Mortimer et la Science. Un numéro à ne pas rater : les univers scientifiques et les savants fous font partie prenante de l’œuvre du maître du Bois des Pauvres… D’autres publications sont attendues.

Une biographie

A la différence de la carrière de son homologue Hergé, celle de Jacobs n’a pas entraîné une exégèse particulièrement développée. On se souviendra néanmoins de quelques références que les amateurs connaissent sûrement : Le Monde d’Edgar P. Jacobs par Claude Le Gallo (Le Lombard, 1984), Blake, Jacobs et Mortimer par Gérard Lenne (Seguier, 1987), Edgar Pierre Jacobs, le baryton du 9e art par J.-M. Guyard (Studio Jacobs, 1990)… Signalons également les passionnantes mémoires de Jacobs, Un opéra de papier, parues en 1981 (Gallimard) et la sortie en 2000 des Entretiens du Bois des Pauvres, longue interview du créateur par François Rivière (Le Carabe). Le même François Rivière, romancier, scénariste de bande dessinée et biographe d’Agatha Christie et de Frédéric Dard, s’apprête à publier la première grande biographie de Jacobs. Cosigné Benoît Mouchart, ancien collaborateur d’Auracan, biographe de Greg et de Jacques Van Melkebeke, et actuel délégué artistique du festival d’Angoulême, La Damnation d’Edgar P. Jacobs sera disponible dès le 7 novembre aux éditions du Seuil. Cet ouvrage très attendu bénéficiera d’un dessin de couverture signé Ted Benoît, ancien repreneur graphique de la série…

Blake & Mortimer au centre d'une compagne de pub pour une banque française
17/10/2003 - sources: Editions Blake & Mortimer & auracan.com

Photo & illustrations © Editions Blake & Mortimer, 2003

Copyright Auracan, 2003
Contact : info@auracan.com