Auracan » Indiscretions » Gros succès pour la vente aux enchères de Millon à Bruxelles

Gros succès pour la vente aux enchères de Millon à Bruxelles

La planche de Calvo adjugée à 17.500 €
La planche de Calvo adjugée à 17.500 €
Plus de 250 amateurs de BD franco-belge se sont pressés samedi 21 mars 2009 à 16h au théâtre du Vaudeville à Bruxelles pour la mise aux enchères de quelque 400 lots, tandis qu'à Paris, la salle Vuillard de Drouot Montaigne connectée en duplex live accueillait environ 150 personnes pour cette même vente. Malgré une supériorité numérique dans la salle bruxelloise, 60% des acquéreurs ont acheté depuis la salle parisienne.

Estimé à 1 million d'euros, l'ensemble des œuvres a dépassé de 150.000 euros l'estimation initiale des 2 experts, Alain Huberty et Marc Breyne. 80% des lots ont été vendus, et la moitié a franchi le seuil supérieur des expertises. Mais ce qui devait être le clou de cette vente exceptionnelle, la planche du Septre d'Ottokar d'Hergé, n'a cependant pas été adjugé, son prix -115.000 €- n'atteignant pas l'estimation minimale (130.000 €).

Plusieurs planches et illustrations ont cependant largement atteint, voire dépassé la valeur expertisée. La planche de Gaston Lagaffe (gag 558) est partie pour 50.000 €. Les couvertures de disques Lucky Luke ont été adjugées à 26.250 et 25.000 €. Soit plus du double de leur estimation. L'illustration The collected fantasies of Jean Giraud signée Moebius a atteint 18.750 €. Les planches extraites du Grand Pouvoir du Chninkel (Rosinski) ont été achetées 18.750 et 16.250 €. Une planche inédite de Calvo a été cédée au prix de 17.500 €. Idem pour la couverture de Cœurs de Sable de Jacques Loustal. La planche de Buck Danny de Hubinon a été acquise pour 15.000 €. Un dessin en couleurs de Lorenzo Mattotti a été vendu 12.500 € (6 fois son estimation !). Les portes du possible (F. Schuiten) sont montées à 11.875 €. Une illustration de Giraud pour Blueberry a atteint les 11.250 €. Le Spirou de Chaland est parti pour 11.000 €.

Ce qui est plutôt encourageant, c'est que ce sont des auteurs contemporains qui ont créé la surprise en atteignant des prix inattendus. Signe que la bande dessinée se révèle enfin comme un art à part entière.

Partager sur FacebookPartager
Marc Carlot
24/03/2009 - source : auracan.com