Auracan » Indiscretions » Une intégrale Gabrielle B. pour Noël

Une intégrale Gabrielle B. pour Noël

robet
intégrale Gabrielle B. © Robet / EP
Les amateurs de récits d’aventures maritimes et historiques seront comblés avec cette intégrale Gabrielle B. regroupant le premier cycle de la série d’Alain et Dominique Robet dans une édition luxueuse au dos toilé, enrichie d’un cahier graphique de toute beauté reproduisant les peintures maritimes du dessinateur.

Cette belle intégrale est honorée d'une préface du spécialiste des services secrets Roger Faligot, auteur d'une copieuse Histoire secrète de la Ve République (La Découverte). Il y a pire comme caution…

Nous vous proposons de revenir sur cette trilogie de qualité, le tout agrémenté d’une galerie des personnages décrits par la scénariste.

robet
© Robet / EP
Livre I : le Guerrier aveugle

Fille de corsaire, Gabrielle Baubriand a choisi de servir la République en suivant les mêmes traces que son père mystérieusement tué aux pieds des remparts de Granville.

Sa première mission consiste à déjouer un complot royaliste fomenté contre Bonaparte. Pour se faire, elle doit intercepter un Prince de sang et Cadoudal, surnommé le guerrier aveugle, qui vont débarquer en Normandie. Une mission qui fera remonter le passé de la jeune femme à la surface…

Voilà un récit bien mené. Action et rebondissements se succèdent dans cette saga maritime qui mélange habillement Histoire et fiction, tout en donnant une véritable épaisseur psychologique aux divers protagonistes. Les amateurs de la série l'Épervier apprécieront sans nul doute cette histoire bien pensée et sa jolie héroïne Gabrielle. Ce premier tome est complété par un intéressant dossier comportant des entretiens avec les auteurs et de nombreux visuels inédits.

robet
Gabrielle B. T1, strip 3 de la planche 44 © Alain et Dominique Robet / EP

robet
Gabriel Baubriand
© Robet / EP
Gabriel Baubriand - 1768-1793
époux de Juliette de Saint-Geai, père de Gabrielle

« Homme d’esprit et d’action, Gabriel Baubriand, le père de notre héroïne, est un corsaire, un personnage intègre doublé d’un aventurier. Aux yeux de sa fille, il incarne la perfection. Gabrielle devra alors briller pour égaler les qualités de son père, si ce n’est pas les dépasser… »

robet
Gabrielle Baubriand adolescente
© Robet / EP
Gabrielle Baubriand - née en 1786

« Fille de Gabriel Baubriand et de Juliette de Saint-Geai, Gabrielle est un personnage fort, profondément marquée par la mort tragique de ses parents. Formée par Mortsauf à l’art de la diplomatie, elle s’émancipera peu à peu et deviendra autonome. En quête d’elle-même, Gabrielle est parfois, sans le savoir, une femme sous influence. Derrière le masque de la femme indépendante, intrépide, se cache une femme fragile qui se cherche encore… »

robet
Juliette de Saint-Geai
© Robet / EP
Juliette de Saint-Geai - 1768-1793
épouse de Gabriel Baubriand
mère de Gabrielle

« Née la même année que Gabriel Baubriand, Anne de Lagny et Hugues Dumanoir, Juliette de Saint-Geai devra faire son choix parmi ces trois hommes… Aristocrate de naissance et de caractère, femme d’esprit, séductrice et mystérieuse, apparaissant aux yeux de sa fille Gabrielle comme un véritable mythe, cette femme droite ne l’est peut-être pas autant qu’elle le laisse présager… »

Propos de Dominique Robet recueillis par Brieg F. Haslé
extraits du dossier du Livre I : le Guerrier aveugle paru en 2005

robet
© Robet / EP
Livre II : Masque d'Argent

Le deuxième opus de la série d'aventures romanesques et maritimes Gabrielle B. de Dominique et Alain Robet nous permet de continuer à découvrir l'originale biographie d'une attachante femme corsaire œuvrant pour la toute jeune République française

Ayant échouée dans sa précédente mission (nous noterons la rareté d'une telle situation scénaristique, les auteurs craignant généralement, et trop souvent, de ne pas prêter à leurs héros les meilleurs rôles…), la fougueuse et fort peu expérimentée capitaine Gabrielle Baubriand, plus à l'aise sur son cotre corsaire que sous les lambris des salons de l'aristocratie britannique, découvre et apprivoise rapidement une société qui n'est pas la sienne.

Il n'empêche, la jeune Gabrielle a du répondant et sait, non sans appréhensions, déjouer certains mauvais tours, et arrive, tout en se laissant charmer, à user des privilèges que sa relation avec Masque d’Argent, étonnant double rôle, peut lui permettre… Sans se faire garce, l'intrépide héroïne des Robet ne se laisse avoir et mène à bien sa mission, tout en laissant le lecteur sur un suspens digne des meilleurs récits à rebondissements !…

robet
Ambroise Mortsauf
© Robet / EP

Ambroise Mortsauf - né en 1753

robet
Anne de Lagny © Robet / EP
« Ancien curé, abbé réfractaire, Ambroise Mortsauf possède de multiples masques. Véritable Machiavel, cet homme trouble est le Pygmalion de Gabrielle à qui il a appris l’art difficile de l’espionnage. Être opportuniste, Mortsauf a probablement été formé par Beaumarchais… L’un des personnages les plus énigmatiques de notre histoire... »

Anne de Lagny - né en 1768

« Riche armateur de Granville, maire de la cité, être respectable aux yeux de tous, Anne de Lagny fut le meilleur ami du père de Gabrielle avant que Juliette ne le lui préfère. À travers la mort, son amitié devenue haine envers les Baubriand va rejaillir sur Gabrielle, la fille de son ancien ami. Anne de Lagny est incontestablement mon personnage préféré… »

robet
Jeanne de Lagny
© Robet / EP
Jeanne de Lagny - née en 1787

« Fille d’Anne de Lagny, cette jeune femme de caractère, aussi brune que Gabrielle est rousse, aurait pu être la meilleure amie de l’héroïne. En parallèle à la rivalité qui opposa autrefois leurs pères respectifs, Jeanne et Gabrielle se détestent… La première incarne la noblesse et une société révolue, la seconde, l’espoir républicain de ce 19e siècle naissant... »

robet
Tonsard © Robet / EP
Tonsard - né en 1762

« On ne connaît même pas le prénom de cet affreux personnage. Laid et disgracieux, Tonsard est le bâtard d’un noble et d’une servante. Âme noire d'Anne de Lagny, responsable de la mort du père de Gabrielle Baubriand, c’est un être abject qui déteste tout et tout le monde… sauf l’or, bien sûr. »

Propos de Dominique Robet recueillis par Brieg F. Haslé
extraits du dossier du Livre I : le Guerrier aveugle paru en 2005

robet
© Robet / EP
Livre III : Naufrages

Depuis avril 2005, Dominique et Alain Robet nous entraînent dans le sillage de leur héroïne Gabrielle Baubriand, jeune femme corsaire de la Ière République. Naufrages clôt avec brio le premier cycle de ses aventures.

Originaire de Granville en Normandie, la belle et intrépide Gabrielle n’a eu de cesse de tenter de découvrir l’identité de l’assassin de son père, tout en participant aux actions politiques de la toute jeune Ière République. N’est-elle pas devenue, presque malgré elle, l’espionne du jeune Bonaparte en déjouant le complot ourdi par Cadoudal, le dernier des grands royalistes ?

Ce troisième opus de la série nous permet de retrouver Gabrielle en Angleterre. Évadée des geôles britanniques, trahie par l’infâme Masque d’Argent à qui elle avait donné sa confiance, Gabrielle erre dans les landes du Devon en quête d’un refuge… qu’elle finira par trouver chez un étrange personnage aux troubles agissements. L’homme, voleur de poneys de surcroît, ne fricote-t-il pas avec une bande de naufrageurs ?…

Alliant aventure avec un grand A et récit psychologique, les auteurs signent ici le meilleur tome de leur série. Dominique Robet, scénariste inspirée, développe une intrigue riche, fourmillante de non-dits, de trouvailles scénaristiques et de fausses pistes entraînant le lecteur là où elle veut le mener… Pour sa part, Alain Robet développe un découpage percutant, rythmé, moderne tout en truffant sa mise en scène de références historiques et académiques. Zéro reproche au final : l’album est magnifiquement abouti.

robet
Hugues Dumanoir © Robet / EP

Hugues Dumanoir - né en 1768

« Hobereau de naissance, frère de lait de Gabriel Baubriand, Hugues Dumanoir sera le compagnon d’armes du père de Gabrielle. À la mort de ce dernier, naturellement, il s’occupera de la jeune fille avant de devenir son second. Solide, taciturne, droit et intransigeant, Hugues est un vieux loup solitaire qui connaît bien la mer… »

robet
Gilles de Saint-Geai © Robet / EP
Gilles de Saint Geai
né en 1783

« Neveu de Juliette Baubriand, cousin de Gabrielle, Gilles est un être fuyant, qui passe sa vie à fuir ses responsabilités. Il a mis Jeanne de Lagny enceinte, mais préfère la quitter… Sorte de faire-valoir de notre héroïne, Gilles de Saint-Geai est un personnage que tout ennuie… sauf la musique qui est liée à ses apparitions. »

robet
Masque d'Argent © Robet / EP
Masque d’Argent - né en 1776
pseudonyme du Marquis de Fosmenil

« Fils d’un colon français et d’une esclave d’une grande beauté, le jeune Marquis de Fosmenil a été élevé entre deux mondes. Quand son père lui donnait une austère éducation chrétienne, sa mère lui apprenait les rites vaudous et lui parlait de la condition des Noirs… Un drame traverse son enfance et le transforme à jamais : il prend alors le nom de Masque d’Argent car, désormais, il avancera masqué dans le monde des Blancs. Il comprend très vite qu’il doit être plus chien que les chiens ! Adulte, il joue un rôle important aux côtés de Toussaint-Louverture et fait preuve d’un très grand courage physique. Plus tard, on le retrouve agent de Bonaparte : Masque d’Argent louvoie fort bien et sait retourner sa veste quand cela est nécessaire… »

Propos de Dominique Robet recueillis par Brieg F. Haslé
extraits du dossier du Livre I : le Guerrier aveugle paru en 2005

« Tous les ingrédients du roman populaire et de la bande dessinée classique d’aventure sont ici réunis : naufrages, duels, complots, trahisons… » déclare Emmanuel Proust, éditeur de la série. Certes, mais il ne s’agit pas que de cela : l’inventivité du scénario allié à un graphisme faussement classique font de Gabrielle B. une série intelligente, riche d’enchevêtrements narratifs et d’images réussies, qu’il faut prendre le temps de lire.

robet
Gabrielle B. T2, strip 1 de la planche 10 © Alain et Dominique Robet / EP
Une trilogie à apprécier dans sa complexité. Et désormais dans son intégralité.

Partager sur FacebookPartager
Brieg F. Haslé
22/12/2009 - source : auracan.com