Auracan » Indiscretions » Expositions-ventes de bande dessinée au 8 mai 2012

Expositions-ventes de bande dessinée au 8 mai 2012

Pour ce 19e panorama de l'année 2012 des expositions, les amateurs ont un large choix avec pas moins de neuf nouveautés cette semaine à Genève, Bruxelles, Lyon et Paris, mais aussi en Auvergne pour une rétrospective Derib. La peinture et l'originalité graphique dans des registres très différents sont encore une fois à l'honneur avec Benjamin, Comès, Didier Cromwell, Nicolas de Crécy, Renaud De Heyn,  Marion Mousse, Georges Schwizgebel, ou même Will. Ainsi tous les styles, les horizons et les générations sont représentés. De la joie pour les yeux et sans doute de belles acquisitions possibles pour les collectionneurs. A noter aussi l'exposition des tableaux numériques d'Yvan Quinet à la Galerie Bleus et Originaux à partir du 8 mai.

Dans les semaines à venir sont notamment prévues les expositions Ralph Meyer et Bernard Vrancken (I.R.$.) à la Galerie Daniel Maghen, O'Groj (BD Cubes) et Mohamed Aouamri (Saga Valta écrit par Jean  Dufaux)à la Galerie Napoléon François Schuiten (La Douce) à la Galerie 9e art à Paris et Yves Chaland à la Galerie Champaka à Bruxelles, Thierry Gioux (Hauteville House) à la Galerie Bleus et Originaux à Lyon ou encore Jean-Pierre Joblin à Dun-sur-Auron.



à partir du 3 mai 2012 et jusqu'au 2 juin 2012 : exposition-vente Georges Schwizgebel à la Galerie Papiers Gras. Durant tout le mois de mai, la galerie suisse accueille un "créateur de peintures animées" comme il se définit lui-même.  Georges Schwizgebel est né à Reconvilier en Suisse, en 1944. Diplômé de l'École des arts décoratifs de Genève (1960-65), il fait ses débuts professionnels au sein d'une agence de publicité genevoise. Il travaille ensuite à la télévision où il participe à la réalisation de génériques et s'initie à l'animation. Dès 1971, en compagnie de Claude Luyet et Daniel Suter, il fonde le Studio GDS dans l'intention de produire et de réaliser des films d'animation. Ses œuvres ont été plusieurs fois primées dans différents festivals du monde. Différentes rétrospectives ont été présentées à Nuremberg, Stuttgart, Tokyo, Ōsaka, Paris et New York. Il reçoit le Prix du cinéma suisse en 2002, pour La Jeune Fille et les Nuages.  (source Wikipédia)  Galerie Papiers Graswww.papiers-gras.com - 1 place de l'île - CH-1204 Genève - Suisse

 
à partir du 9 mai 2012 et jusqu'au 26 mai 2012 : exposition-vente Didier Cromwell à la Galerie Daniel Maghen. Quand elle ne met pas en avant un nouvel album, la Galerie Maghen propose des expositions avec des pièces spécialement réalisées pour l'occasion. Artiste à part, Didier Cromwell s'était fait remarqué par son adaptation du roman de James Fenimore Cooper, Le dernier des Mohicans dans la collection Noctambules chez Soleil. Il s'agissait d'un ouvrage où chaque planche s'apparente davantage à de la peinture qu'à de la bande dessinée pure, Il a poursuivi cette approche graphique de  l'univers des Mohicans dans un art-book intitulé Quelque part, paru chez Akiléos. Après une tournée internationale, le diplômé des Gobelins revient avec une soixantaine de peintures, inédites pour la plupart, ainsi que trois merveilleux bronzes. Après ses débuts dans dessin animé, l'auteur turbulent crée avec Riff Reb’s l’Atelier Azylum. "En quelques années, il est devenu l’un des chefs de file d’une nouvelle école de bande dessinée, mêlant habilement un graphisme habité et novateur à un discours souvent corrosif, subversif : Le Bal de la Sueur, Minettos Desperados, Anita Bomba…"   Le vernissage est prévu le 15 mai à partir de 19h00. Galerie Daniel Maghen www.danielmaghen.com - 47 quai Grands Augustins - 75006 Paris

à partir du 10 mai 2012 et jusqu'au 9 juin 2012 : exposition-vente Nicolas de Crécy à la Galerie Martel. A l'occasion de la sortie de son livre Carnets de Kyoto,  édité par les Éditions du Chêne, Nicolas de Crécy expose ses originaux à la Galerie Martel. La dernière exposition avait eu lieu à Bruxelles à la Galerie Champaka. L'auteur qui a semble-t-il décidé de laisser tomber la bande dessinée a bénéficié en 2008 d'une invitation de 5 mois en résidence d'artiste dans l'une des plus belles du Japon dont il rapporte des images dont il a le secret. Voici quelques extraits du dossier de presse écrit par François Landon : " Cet artiste exigeant, qui repousse sans cesse les limites de son graphisme et de ses univers, a rapporté d’un séjour à Kyoto une suite de dessins et de peintures d’après nature. Un Japon concret et personnel, dont la dimension fantastique entre en résonance parfaite avec celle de son œuvre. [..] Pilier de cette vive pléiade de jeunes auteurs français où brillent les Sfar et les Blutch, il a accumulé les albums de bande dessinée et les éloges. Il s’est fait remarquer dans le cinéma d’animation. Il peint, dessine, croque, photographie. Avec à chaque fois, l’exigence presque physique de ne pas se répéter. [..] L’obsession première de Crécy est moins de surprendre - les lois du cœur de cible ne sont pas les siennes - que d’avancer, tels ces squales contraints de nager toujours pour ne pas s’asphyxier, même lorsqu’ils dorment. Dans cette recherche en mouvement perpétuel, les Carnets de Kyoto marquent un répit. Crécy n’a pas vécu son séjour comme une retraite où dilater encore ses univers propres : « J’ai mis ceux-ci de côté pour me concentrer sur le quotidien et dessiner ce qui en valait la peine », dit-il. « C’est un retour aux sources. » [..] son butin, amassé sur des petits carnets oblongs et des cahiers de format réduit, ne doit rien aux regards collectifs ni aux préjugés. François Avril, qui le connaît aussi bien qu’il connaît le Japon, confirme : « La force de Nicolas est d’avoir réussi à capter l’esprit du pays sans prétendre l’expliquer. Beaucoup, artistes ou philosophes, s’y sont cassé les dents. » [..] Pour qui découvre ces œuvres, sur des murs ou sur des pages, il s’agira d’une promenade sans égale. Bien sûr, le Japon lui-même tient son rôle dans cette magie. Pas seulement par tout ce qu’il peut dévoiler à un « œil exercé ». Le vernissage de l'exposition aura lieu le jeudi 10 mai à partir de 18h30. L'auteur dédicacera son dernier livre le samedi 12 mai de 17h00 à 20h00. Galerie Martel - www.galeriemartel.com - 17 rue Martel - 75010 Paris - ouverture de 14h30 à 19h00 du mardi au samedi.

à partir du 10 mai 2012 jusqu'au 9 juin 2012 :  exposition-vente Benjamin à la Galerie Arludik ; Selon le communiqué et le blog Bulles en Champagne : "De passage à Paris pour une conférence-exposition au Centre Pompidou, l'artiste chinois Benjamin  expose ses nouvelles toiles à la galerie Arludik, qui funt la première galerie à exposer ses œuvres, et qui collabore depuis à sa fulgurante ascension, ayant notamment proposé ses toiles lors de la vente d'art contemporain annuelle Cornette de Saint Cyr. Aussi génial qu'altruiste, Benjamin amène avec lui pour cette exposition un collectif d'artiste chinois (Tuno, Nana, Han Fang) qu'il a personnellement repéré, et qu'il souhaite faire découvrir en Europe. Artiste pluridisciplinaire, Benjamin est autant adulé par les jeunes ados que par les collectionneurs d'art. Sa palette graphique lui permet de dessiner et peindre ses bandes dessinées à un rythme intense, qui lui vaut également de définir et imposer son style aux traits jaillissants, aux couleurs souvent saturées de lumière. Véritable icône de l'Art ludique, Benjamin passe avec bonheur de la bande dessinée à la toile ou au film d'animation." Le vernissage de cette exposition est prévu le mercredi 9 mai à partir de 18h00, en présence de Benjamin. Galerie Arludik - arludik.com - 12-14 rue Saint-Louis en l'île - 75004 Paris - ouvert du mardi au samedi de 14h00 à 19h00.

à partir du 10 mai jusqu'au 3 juin 2012 : exposition-vente Marion Mousse à la Galerie Petits Papiers ; à l’occasion de la sortie de l’album le 9 mai prochain chez Delcourt, la galerie Petits Papiers présente en exclusivité l’intégralité des 340 planches originales la moitié en noir et blanc et l'autre en couleurs de L’Écume des jours de Marion Mousse. L'auteur a l'habitude des adaptations de romans emblématiques (Moonfleet de Falkner, Le capitaine Fracasse de Gautier chez Treize étrange, Frankenstein de Mary Shelley chez Delcourt). L'auteur "fait usage de son trait précis et humoristique pour sublimer les ambiances dramatiques et l’univers onirique de Boris Vian." . En collaboration avec les scénaristes Jean-David Morvan et Frédérique Voulyzé. Après des études en histoire de l'art, Pierrick Pailharet, alias Marion Mousse,  né en 1974 à Chabeuil près de Valence découvre l’univers de la bande-dessinée à l'âge de 25 ans. Il publie son premier album, Phinéas en 2001 chez Treize étrange. Galerie Petits Papiers - www.petitspapiers.be - 91 rue Saint-Honoré - 75001 Paris - Ouvert le jeudi et vendredi de 15h00 à 19h00 et le samedi de 11h00 à 19h00.

à partir du 10 mai et jusqu'au dimanche 2 juin 2012 : exposition-vente Hommage à Will à la Galerie Champaka. Will a donné son étoffe graphique à Tif & Tondu un classique de la bande dessinée européenne, avant d’envoyer Isabelle sur le chemin du merveilleux. Ses derniers albums, édités chez Aire Libre, sont placés sous le soleil de la mise en couleurs directe. A l’occasion de la sortie du Jardin des Couleurs, un beau livre coproduit par Aire Libre et Champaka Brussels, la Galerie Champaka présente un dispositif d’œuvres d’une qualité exceptionnelle.   En couleurs et à l’encre de Chine. L'exposition présente à l'étage 5 planches de chacun des albums Aire Libre : Le Jardin des désirs, La 27e Lettre et L’Appel de l’enfer. Ces planches en couleurs entrent en résonnance avec des illustrations pour le magazine Tintin, des aquarelles et gouaches réalisées pour des projets de dessins animés d’Isabelle ou du Marsupilami, des portraits (lavis et peintures) de dames aux charmes exquis. Elle propose au sous-sol les originaux en noir et blanc à l'encre de Chine des séries Tif et Tondu et d’Isabelle avec d'une part trois albums policiers de la fin des années 1950 et du début des années 1960 (Plein Gaz, La villa du Long Cri et Choc au Louvre) et d'autre part trois récits entre rêve et mystère (Les flèches de nulle part, Le réveil de Toar et Le grand combat) sans oublier le volet fantastique de la série Isabelle. Le vernissage est prévu le 9 mai à partir de 18h00 en présence d’Éric Maltaite, le fils dessinateur de Will  et le scénariste Stephen Desberg des derniers Tif & Tondu de Will et des 3 albums « Aire Libre » en couleurs directe.  Galerie Champaka - www.galeriechampaka.com - 27 rue Ernest Allard - au Sablon - 1000 Bruxelles - ouvert du mercredi à samedi de 11h00 à 18h30 et le dimanche de 10h30 à 13h30.

à partir du 11 mai 2012 et jusqu'au 16 septembre 2012 : exposition-rétrospective A l'Ombre du Silence de l'œuvre de Didier Comès, avec la participation de Frank Pé et Claude Renard au Musée des Beaux-Arts de Liège. Cette exposition nous emmènera des débuts (fin des années soixante, pour Le Soir Jeunesse, Pilote ou encore Spirou) aux travaux inconnus des dernières années. Un parcours à la fois chronologique - réservant d’étonnants inédits -, et thématique - ouvrant de nouvelles perspectives sur l’œuvre de cet auteur trop souvent réduit aux thématiques de la sorcellerie et de la campagne ardennaise. Se plonger dans Comès, c’est aussi regarder de près le travail sur les visages ; bouches concupiscentes ou souffrantes, yeux lubriques ou haineux. C’est se pencher sur les mains qui tuent, qui guérissent ou qui aiment. C’est entrer dans un bestiaire d’un phénoménal réalisme. C’est approcher de près le travail d’un maître du découpage et du noir et blanc. A l’occasion de cette grande rétrospective, Comès accueille deux autres noms de la bande dessinée. Pour autant, aucun des deux ne présentera de planches ou de dessins, mais bien des sculptures. Frank Pé, auteur de Broussaille ou de Zoo, accompagnera de ses bronzes le bestiaire dessiné du maître. Quant à Claude Renard, auteur des Médianes de Cymbiola avec François Schuiten (dont il fut le professeur), ses pierres taillées, nucléus et autres sculptures habilleront l’espace consacré à la partie de l’exposition dédiée au chamanisme. BAL - Musée des Beaux-Arts de Liège - www.museeartwallon.be - 86 Féronstrée - 4000 Liège - ouvert du mardi au samedi de 13h00 à 18h00, le dimanche de 11h00 à 18h00.

 à partir du 11 mai 2012 et jusqu'au 20 mai 2012 : exposition-rétrospective Renaud De Heyn   - grandpapier.org/renaud-de-heyn - à la Librairie Anthracite -  à l'occasion de la sortie de son nouvel album Soraïa chez Casterman). dans le format KSTR, Renaud De Heyn expose ses originaux dans une librairie de Bruxelles. Après le génialissime Habibi de Craig Thompson, l'auteur bruxellois, 40 ans cette année, propose aussi un voyage au Maghreb, ici le Maroc. Cette fresque sociale s'intéresse à  Mehdi et et sa sœur Soraïa. Après avoir perdu leur seule ressource, l'exploitation d'un champs de haschich, dont la récolte a été brûlée par la police, leur famille se résout à vendre leur fille à une riche famille de Tétouan, la grande ville voisine. Mehdi ne peut pas accepter de voir sa sœur réduite à l'esclavage et part à sa recherche. Un voyage au travers d'un pays déchiré entre islamisme radical, exploitation inhumaine et aveuglement ou inefficacité des autorités. Dans cet album au style très particulier mais attachant, avec ses couleurs lumineuses et ses évocations bucoliques ou oniriques, Renaud De Heyn dénonce un scandale du 21e siècle, lié à la misère et son exploitation par des bourgeois sans scrupules ou sa récupération par des djihadistes féroces. Diplômé de l’Institut Saint-Luc de Bruxelles, l'auteur a participé à la création de la maison d'édition indépendante La Cinquième Couche où il publie la trilogie La Tentation, carnet de voyage au Pakistan. Ce récit fait suite à son séjour de deux années à Tétouan aux Beaux-arts. Il a également publié son reportage La Route du kif pour  la revue XXI. Le vernissage est prévu en présence de l'auteur le jeudi 10 mai de 18h30 à 21h00. Une séance de dédicaces est programmée le mercredi 9 mai à partir de 16h00. Librairie Anthracitewww.anthracite-bd.com - 205 Chaussée de Waterloo -1060 Bruxelles - ouvert tous les jours de 12h00 à 20h00  

à partir du 12 mai 2012 et jusqu'au 30 septembre 2012 : exposition-rétrospective Sous la plume de Derib www.derib.com - à La Maison de l'aventure industrielle de Thiers - après une exposition-vente à la Galerie Napoléon, Derib a accepté d'exposer 200 originaux réalisés depuis ses débuts avec Peyo qu'il a assisté sur les Schtroumpfs jusqu'à ses séries emblématiques Yakari et Buddy Longway. L'un des artistes suisses du neuvième art les plus renommés a signé plus de 30 albums de Yakari et 20 de Buddy Longway. Spécialiste du monde indien d'Amérique du Nord, il écrit d'autres histoires comme La Grande Saga indienne ou Celui qui est né deux fois et Red Road. Mais sa sensibilité l'entraîne aussi sur des sujets contemporains comme le sida avec Jo ou la violence et le racket No Limits. L'exposition présente les différentes planches originales, au format A3 avec en particulier toutes les planches de l'épisode Yakari et les Appaloosas, celles du dernier tome La Source de Buddy Longway et celles du tome Wakan  de Red Road et de Jo, sans oublier des dessins de sa jeunesse et des esquisses de Pythagore, Go West et Attila. De quoi comprendre la création d'un style et d'une bande dessinée. L'hôte de cette rétrospective propose aussi des visites guidées, des ateliers créatifs, un concours, une rencontre avec l'auteur tandis que la médiathèque de Thiers (place Antonin Chastel) propose jusqu'au 31 juillet, une exposition consacrée à l'auteur  Derib, l'univers d'un dessinateur. La Maison de l'aventure industrielle - www.ville-thiers.fr - Usine du May -83 avenue Joseph Claussat - 63 Thiers. ouvert en mai et juin du mercredi au dimanche de 14h00 à 18h00, puis jusqu'en septembre (visite guidée comprise ).
Partager sur FacebookPartager
Manuel F. Picaud
08/05/2012 - source : auracan.com