Auracan » Indiscretions » Cargo Zone : en route pour les chemins de l'imaginaire

Cargo Zone : en route pour les chemins de l'imaginaire


Le n°1 en vente depuis le 25 juin

A la veille des vacances d'été, un nouveau magazine axé sur la bande dessinée voit le jour : Cargo Zone. Tiré à 80.000 exemplaires, le premier numéro est distribué dans les kiosques de France, Belgique, Suisse et Luxembourg. Avec une présence accrue dans les gares et les lieux de vacances. Il est vendu au prix 5,50 €.

Alexandre Coutelis et François Forcadell, tiennent les commandes de ce nouveau bimestriel qui s'adresse « aux ados et aux plus grands qui le sont restés ». Ils ont rassemblés des récits de grandes signatures de la BD, comme Zep, Boucq, Cabanes, Margerin, F'Murr, Tito, de la Fuente … On peut notamment découvrir, parmi des histoires complètes, la prépublication du nouveau Lucien, et du 7 e volume de Dans les villages. Des auteurs de la jeune génération sont également présents : Yves Duhoo, Matthieu Bonhomme, Stéphane Oiry. Les fondateurs espèrent que d'autres les rejoindront bientôt.

Outre des BD, les 116 pages accueillent également des nouvelles, un portrait de sportif, un récit historique. Que ce soit à travers des récits dessinés ou des textes, le but est de proposer une grande diversité aux lecteurs.

Ce magazine est une idée longuement murie  :

«  En 1995, avec Alexandre Coutelis, nous avions participé à l'aventure de L'Allumé, un mensuel du type L'Écho des savanes, mais qu'on avait repositionné « ado » dès le troisième numéro. Cette expérience s'était terminée au quatrième numéro (réalisé, mais jamais imprimé). Le n°3 avait quand même atteint les 30.000 exemplaires vendus, et cela nous avait laissé un goût d'inachevé. Le temps – 12 ans – de trouver un petit capital et nous avons replongé dans une nouvelle aventure de presse. » explique François Forcadell.

L' objectif de cette publication est double. D'une part, offrir aux lecteurs de passer de bons moments de lecture. D'autre part, fournir « un support aux auteurs pour qu'ils puissent s'exprimer de façon originale. »

Gageons que cette aventure éditoriale, lancé par l'éditeur indépendant Antinea Productions, saura rencontrer un large public. Et que l'enthousiasme de ses créateurs sera récompensé. Bonne route à Cargo Zone dans les chemins de l'imaginaire.

Partager sur FacebookPartager
Marc Carlot

Propos recueillis par Marc Carlot

24/06/2007 - source : auracan.com