Auracan » Interviews » Entretien avec Albert Uderzo

Entretien avec Albert Uderzo

Albert Uderzo

Avec Astérix, Albert Uderzo
a vendu près de 360 millions
d'albums dans le monde...

« Astérix appartient maintenant
à ses lecteurs… »

Astérix chez les Pictes, la couverture dévoilée le 2 octobre dernier

Astérix chez les Pictes
couverture dévoilée
le 2 octobre dernier
© Albert-René 2013

Événement ! Le 24 octobre 2013 paraît Astérix chez les Pictes, nouvel album signé  Jean-Yves Ferri au scénario et Didier Conrad au dessin. Pour l'occasion, Brieg F. Haslé, éditeur délégué d'Auracan.com, est ravi de vous proposer un entretien avec Albert Uderzo, le co-créateur du mythique Astérix…

Était-ce une évidence de faire poursuivre les aventures d’Astérix et Obélix ?
Non, bien sûr que cela n’était pas une évidence. Ce fut même une décision difficile à prendre. Mon ami René et moi-même avons créé Astérix il y a maintenant 54 ans. Astérix occupe ma vie depuis 54 ans. Je dirai même que je consacre ma vie à Astérix depuis 54 ans : ce n’est pas rien ! Bien sûr, j’ai dessiné bien d’autres personnages tout au long de ma carrière. Beaucoup de personnages si l’on en croit les fans qui me montrent encore aujourd’hui des dessins dont je ne me souviens pas du tout. Mais Astérix occupe une place tout à fait particulière. Je dessine professionnellement depuis l’âge de 14 ans ! Je crois avoir droit à un peu de repos... J’ai longtemps pensé qu’après moi Astérix ne devait plus continuer, ce qui n’était pas l’avis d’Anne Goscinny. La disparition de mon ami a été très douloureuse et je ne me suis jamais fait à l’idée de travailler avec quelqu’un d’autre que René au scénario. Je voulais arrêter… Les lecteurs m’ont à l’époque, à force de témoignages d’amitiés, convaincu qu’il fallait que je me relève de ma tristesse et que je continue à faire vivre Astérix. Ce que j’ai fait pendant plus de 30 ans.

Extrait d'Astérix chez les Pictes

Extrait d'Astérix chez les Pictes, par Ferri et Conrad d'après Uderzo et Goscinny

Et pourquoi confier vos héros à de nouveaux auteurs ?
Aujourd’hui, je ne suis plus un jeune homme, j’ai donc décidé de prendre ma retraite. Et ce sont à nouveau les courriers des lecteurs de la série qui m’ont fait réfléchir. Astérix appartient maintenant à ses lecteurs. Ils nous (René et moi) l’ont souvent fait savoir à grand renfort de lettres de réclamations si par malheur on changeait les habitudes de nos héros ! Après réflexions, à l’encontre de Hergé, je n’ai pas le droit de priver ces milliers de gens de nouvelles aventures surtout si la série est reprise par des auteurs de talent. Aussi j’ai décidé, de mon vivant, car rares sont les autres créateurs de personnages mythiques de la BD franco-belge qui ont pu le faire, de décider des auteurs qui pourraient reprendre Astérix. L’idée n’étant pas d’être un censeur mais d’être "un conseil" si je puis dire. L’important pour moi était de les accompagner dans cette aventure.

Extrait d'Astérix chez les Pictes

Extrait d'Astérix chez les Pictes, par Ferri et Conrad d'après Uderzo et Goscinny

Quelles raisons vous ont décidé de confier vos personnages à Ferri et Conrad ?
Je n’avais pas d’idée préconçue sur la question et je fais confiance à l’éditeur. Je savais en revanche ce que je ne voulais pas : que nos Gaulois soient mal représentés. Pour le scénario, j’ai tout de suite été emballé par l’écriture de notre ami Ferri lorsque l’on m’a présenté son scénario, l’histoire, les gags… Cela m’a fait beaucoup rire ! Pour le dessin, ce fut autre chose. Il y a eu un premier essai qui n’a pas été concluant, ce qui n’enlève en rien au talent du dessinateur en question (Frédéric Mébarki, ndlr). Dessiner Astérix est une chose, le mettre en scène sur 44 planches en est une autre. Par ailleurs, je conçois que cela représente beaucoup de pression. Je me suis rendu compte que cela n’était pas si facile de faire du Astérix : un style vraisemblablement particulier, difficile à reproduire à ce que l’on m’a dit… J’étais loin de m’en douter. Et puis sont arrivés les tests de Conrad, le potentiel était là. Didier Conrad est un auteur émérite et talentueux, créateur de différentes séries. Il dessine avec talent les Marsu Kids, entre autres, dont le personnage de référence a été créé par mon ami Franquin. Le respect du trait est là. Et plus que cela, Conrad a relevé un défi énorme : réaliser l’album en peu de temps. Il a relevé le challenge avec talent. Bravo à eux deux.

Extrait d'Astérix chez les Pictes

Extrait d'Astérix chez les Pictes, par Ferri et Conrad d'après Uderzo et Goscinny

Comment avez-vous accompagné vos successeurs ?
Je l’ai dit plus haut. Il n’était pas question pour moi de ne pas les accompagner. Et de les guider.

Astérix s'invite à la Bibliothèque nationale de France

Astérix s'invite à la Bibliothèque
nationale de France

Allez-vous renouveler votre confiance au duo Ferri-Conrad pour de prochains albums ?...
Ma confiance est acquise, mais ils ont un album à sortir, on ne va pas leur mettre plus de pression qu’ils n’en ont déjà. Et puis, c’est une question qu’il faut poser à l’éditeur…

En sus de cette nouveauté, Astérix est également à l’honneur à la BnF au sein d’une prestigieuse exposition jusqu'en janvier 2014. Pensiez-vous cela possible en créant la série durant l’été 1959 avec votre complice René Goscinny ?
Par Toutatis, je vous assure que non ! À aucun moment, ni mon ami ni moi n’avons pensé à cet engouement pour Astérix. Et heureusement, sinon nous aurions eu très peur. Nous ne nous attendions pas au succès de cette série. René et moi avions déjà travaillé ensemble sur d’autres personnages avant ceux des Gaulois : Oumpah-Pah ou Jehan Pistolet… qui, pour nous, étaient tout aussi intéressants qu’Astérix ! Hélas, ils n’ont pas connu le même succès. Mais peut-être est-ce parce que nous n’avons pas pris l’apéro sur mon balcon pendant l’été de leur année de création... Allez savoir ?!... Je suis très fier et impatient de voir Astérix exposé sur les murs de cette institution. Je ne me doutais pas d’un tel projet lorsque je leur ai fait don de quelques une de mes planches originales. C’est un beau projet et je suis ravi de voir l’implication dont la BnF fait preuve pour Astérix.

Extrait d'Astérix chez les Pictes

Extrait d'Astérix chez les Pictes, par Ferri et Conrad d'après Uderzo et Goscinny

Comment voyez-vous l’avenir de vos héros ?...
C’est à eux qu’il faudrait poser la question. Cela fait 54 ans qu’ils existent et pas un d’entre eux n’a pris une ride. Une chose est sûre : je les ai prises pour eux et j’en suis très fier.

Partager sur FacebookPartager
Brieg F. Haslé
11/10/2013