www.auracan.com
 
 
 

ChowChaque album est basé sur une rencontre du héros avec un personnage ou un groupe. Chinaman va-t-il continuer ainsi à courir ? Ne va-t-il pas un jour s'arrêter, aspirer à un quotidien plus paisible ?
L'autre envie de départ était de raconter des histoires remplies d'humanité, en tout cas avec des sentiments, où le personnage n'avance pas sans interactions avec les individus qu'il croise. Mais forcément, cela implique qu'il rencontre d'autres personnages, qu'il ne reste pas tout seul dans son coin. Alors, de ses rencontres découle une évolution de la situation du protagoniste principal, c'est cela qui nous intéresse. De par ce fait, Chen sera peut être amené à se poser quelque part, pour une durée plus ou moins longue… Mais le moins longtemps possible, pour l'intérêt du lecteur !

Après quatre albums publiés aux Humanoïdes Associés, Chinaman passe chez Dupuis.
Rien n'était prémédité. Même si on avait pensé à Dupuis au démarrage du projet, cela s'explique par un concours de circonstances favorables. Il se trouve que Sébastien Gnaedig, la personne qui supervisait la série aux Humanos, et que nous connaissons depuis notre passage chez Delcourt, est allé voir si l'herbe était plus verte chez Dupuis. Il nous a alors proposé une place pour Chinaman au sein de la collection Repérages. Notre temps de réflexion fut très court. Connaissant les moyens qui pouvaient être mis à notre disposition et la compétence des différents interlocuteurs, nous avons sauté avec grand plaisir sur l'occasion. Je pense que l'équipe de Dupuis est très contente de notre venue, en tout cas, elle nous en donne quelques preuves. Pour en revenir à mon parcours, je dois dire qu'il est assez varié car je suis passé par Glénat, Delcourt, les Humanoïdes Associés et enfin Dupuis ; tout cela en un nombre d'albums relativement réduit. Je vais finir par croire que je suis d'une nature instable !

StinkyCe changement d'éditeur n'est-il pas aussi un moyen de conquérir un public plus large ?
Il est vrai que notre série cadre parfaitement avec l'esprit de la collection. Et c'est sûr que si on peut toucher un public plus large, on ne va pas s'en priver… Je connais très peu d'auteurs ne souhaitant pas voir leur série rencontrer le plus grand nombre. C'est quand même la plus grande reconnaissance qu'il soit.

Que nous avez-vous réservé pour Entre deux rives, le cinquième tome qui sort en octobre ?
Nous sommes toujours dans la continuité de la série. On retrouve donc Chinaman, quelques temps après, poursuivi par deux chasseurs de primes car, suite à l'enlèvement de la jeune prostituée chinoise des mains de son souteneur, les Chinois du transcontinental ont offert une forte récompense pour la capture de Chen. Il va croiser sur son chemin une jeune femme blanche qui l'accompagnera lorsqu'il s'embarquera sur un radeau et s'enfoncera en plein territoire indien. L'aventure est toujours au programme !

Quel est l'avenir de Chinaman ? Avez-vous, Serge Le Tendre, votre épouse et vous-même de nombreuses idées pour la suite ?
Dans notre esprit, Chinaman est une saga, une grande saga sur un personnage et sur ceux qui gravitent ou graviteront autour. Mais c'est aussi une sorte de témoignage sur ce qu'aurait pu être la vie d'un Chinois à l'époque. Le sujet est suffisamment vaste pour qu'on ne se sente pas limité pour l'instant. Et puis on va s'apercevoir que Chen est un personnage en pleine évolution, que de ses rencontres dépendra la suite de son existence. C'est cela qui est passionnant.

Vous voilà donc partis pour de nombreux albums ?…
En tous les cas, on vient de signer avec Dupuis un minimum de six albums, ce qui n'est pas pour nous déplaire ! Après on verra bien.

Chinaman
Propos recueillis par Brieg F. Haslé en juillet 2001
Illustrations © TaDuc, Le Tendre, Dupuis
 
 
Page précédente
1
2
3
 
Copyright © Auracan, 2001
Tous droits réservés
Contact: info@auracan.com