Auracan » chroniques » Le Pont des Arts
Le Pont des Arts, par Catherine Meurisse (Sarbacane)

Le Pont des Arts

Scénario, dessins et couleurs : Catherine Meurisse

Sarbacane

Le cadre et la plume

Ils sont de retour ! Catherine Meurisse et ses écrivains préférés. L’auteure de Mes hommes de lettres (à relire pour l’occasion) renouvelle l’aventure avec Le Pont des Arts. Mais elle corse l’exercice. Elle nous raconte cette fois les relations, forcément orageuses, entre les écrivains et leurs alter-ego les peintres.

On croise donc Diderot, Baudelaire ou Zola, qui évoquent avec ferveur ou acidité, c’est selon, Chardin, Delacroix, Manet et beaucoup d’autres. On y parle aussi du Chef d’œuvre inconnu de Balzac ou encore du vol de la Joconde de 1911 pour complicité duquel Apollinaire et Picasso transpirèrent d’être inquiétés.

Reconnaissons que parfois, on frôle le délire d’initiés. C’était le risque de cet angle ambitieux. Mais la verve de Madame Meurisse prend le dessus. Sa faculté de narrer en parallèle une histoire drôle en trois dessins tandis que se poursuit l’intrigue principale est étonnante. Façon de nous faire comprendre qu’on n’est pas là pour se prendre au sérieux. Un bon mot, une mimique impayable, Catherine Meurisse nous amuse des égos des créateurs torturés. Comme toujours, on apprend plein de choses et le plaisir croît à chaque lecture.

Voilà donc un ouvrage goûtu, mijoté pour les gourmets, pas pour les goulus.

Partager sur FacebookPartager
Antoine Hudin

Du même auteur :

Drôle de femmes
25/04/2012