Auracan » chroniques » Fairy Quest - Tome 1 : Hors la Loi
Fairy Quest - Tome 1 : Hors la Loi , par Paul Jenkins, Humberto Ramos, collection Grafica (Glénat)

Fairy Quest

Tome 1 : Hors la Loi

Scénario : Paul Jenkins
Dessins : Humberto Ramos
Couleurs : Fernando Olea

Glénat, collection Grafica

Et si le Loup et le Petit Chaperon Rouge devenaient amis...

Publiée dans la collection Grafica, Fairy Quest est à l'origine une série de comic-book en raison des deux auteurs. D'un côté, Paul Jenkins, scénariste britannique n'est pas le premier venu. Créateur du personnage de Sentry (version Robert Reynolds), il est aussi celui qui va révéler les origines de Logan/Wolverine dans la mini-série Origin. D'un autre côté, Humberto Ramos est connu pour les nombreux comics auxquels il a contribué (Amazing Spider-Man, Révélations). Dans l'univers franco-belge, on le connaît pour la série dérivée de Kookabura, K. Ensemble, ils démarrent une nouvelle série en revisitant les personnages créés par Grimm.

Dans l'univers de Fairy Quest, il y a plusieurs régions avec leurs propres règles : pays imaginaire, forêt sombre, Bois-des-contes. Monsieur Grimm qui dirige ce monde régit le Bois-des-contes avec une seule règle : ne pas sortir de l'histoire. Or, dans le conte répété tous les jours, le Petit Chaperon Rouge a toujours été poursuivi par le Loup. Mais au fur et à mesure, les deux adversaires sont devenus amis. Ce n'est pas du goût du maître de ces lieux qui exige une obéissance totale. Il est aidé par la police de l'opinion et le vide-tête. Soit on subit cette dictature, soit on reçoit des amendes, voire des châtiments. Alors les  deux amis décident de fuir dans un autre monde...

Dans ce monde d'histoires, oubliez les personnages des contes de fées. Ici, ils ont tous des caractères différents. Les vrais héros tels le Petit Chaperon Rouge se révèlent quand d'autres déçoivent. Le scénariste Paul Jenkins imagine un univers de Fantasy sombre où les contes sont obligés de combattre le créateur, où les univers des différentes histoires sont voisins. Le trait d'Humberto Ramos accentue les membres des personnages (yeux, pieds, cheveux) et assombrit ici l'ambiance de cet univers. Sous sa plume, les personnages de Fairy Quest changent par rapport à leur version originale. Le Petit Chaperon Rouge est une adolescente, le Loup semble puissant, voire menaçant. A noter le travail soigné et original de Leonardo Olea auteur du design et du lettrage original.

Au final, on retrouve dans cette histoire l'aspect sombre des contes, une mentalité propre à chaque personnage et une quête incertaine. Cette mise en abîme d'un conte dans un conte est à découvrir.

Partager sur FacebookPartager
Hervé Beilvaire

13/05/2012