Auracan » chroniques » Toi au moins, tu es mort avant
Toi au moins, tu es mort avant, par Sylvain Ricard et Myrto Reiss, Daniel Casanave (Futuropolis)

Toi au moins, tu es mort avant

Scénario : Sylvain Ricard et Myrto Reiss
Dessins et couleurs : Daniel Casanave

Futuropolis

Une vie de prisonnier professionnel

Grèce, 1947. C'est la guerre civile et il ne fait pas bon être un résistant communiste. Chronis Missios, seulement âgé de 17 ans, va en faire l'amère expérience car il va devenir, selon ses termes, "un prisonnier professionnel". Vingt-un ans enfermé, subissant brimades, tabassages, menaces journalières de passer au peloton d'exécution, tel est le quotidien de Chronis Missios.

Le résistant communiste n'a jamais lâché devant l'oppression militaire. Passant de l'effondrement au désespoir, Chronis raconte que "le plus dur a été les premiers jours, par moments, le désespoir est tel qu'il nous vient l'envie d'en finir, et tant pis pour la ligne du parti".

Mais tant de souffrance pour défendre une idéologie et réaliser que "c'est seulement après avoir beaucoup lu et beaucoup vécu que j'ai compris combien la route révolutionnaire est unique et solitaire", c’est assurément un constat difficile à admettre maintenant pour Chronis, sinon que c'est grâce à des hommes de sa trempe que tombent les dictatures.

Les dialogues et la narration de Sylvain Ricard et Myrto Reiss sont percutants, souvent poignants ; le dessin de Daniel Cazenave très sobre, voire dépouillé, est aussi noir que la narration, et simplement souligné par des sanguines qui portent si bien leur nom dans cette histoire.

Quelle leçon de bravoure, au travers de ces 175 pages qui ne peuvent laisser indifférent !

Partager sur FacebookPartager
Bernard Launois

Du même scénariste :

Stalingrad Khronika - T1, par Sylvain Ricard, Franck Bourgeron ... À la folie, par Sylvain Ricard, James Frères de la Côte - T1: L'héritière de Mindanao, par CVT et Sylvain Ricard, Yuio

Aussi sur le site :

19/04/2013