Auracan » chroniques » La Peur au bout du fil
La Peur au bout du fil, par Greg, Franquin avec Jidéhem pour les décors, collection Patrimoine (Dupuis)

La Peur au bout du fil

Scénario : Greg
Dessins : Franquin avec Jidéhem pour les décors

Dupuis, collection Patrimoine

Pour Franquinophiles

Après Bravo les Brothers et La Foire aux Gangsters, Dupuis poursuit la remise en lumière de courtes aventures de Spirou signées Franquin. La Peur au bout du fil, publiée en 1959 dans Spirou, complète, à l’origine, la pagination de l’album Le Voyageur du Mésozoïque.

Serge Honorez et José-Louis Bocquet resituent la création de cette histoire dans le contexte de l’époque et, à nouveau on apprend pas mal de choses dans ces pages documentées à la lecture agréable. Par exemple, sur la collaboration entre André Franquin et Michel Greg et au sujet du « vrai » château de Champignac (l’itinéraire est fourni… ). Un éclairage plus technique quant à la recolorisation effectuée par Frédéric Jannin est également le bienvenu.

Seulement, voilà, l’histoire originale ne comporte tout de même que 14 pages, et au fil des ans, une petite moitié du matériel a été perdue. Comme la force de ces albums est aussi de présenter les originaux de Franquin à côté des planches « remasterisées », on reste un peu sur sa faim de ce côté. Les auteurs ont été obligés de remplacer ces originaux manquants par des fac-similés réalisés en fonction de la qualité de photogravure disponible, et… pas toujours optimale. Mais peut-être est-ce justement l’occasion d’apprécier d’autant plus le trait du « maître » sur les planches originales restantes.

Même si elle ne peut éviter certaines redites, la démarche guidant ces rééditions commentées reste attrayante, mais cette La Peur au bout du fil souffre - assez logiquement - de la comparaison avec les deux albums plus copieux, précédemment parus sur le même principe.

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens
23/07/2013