Auracan » chroniques » Monster club - Tome 1 : Que le meilleur gagne et dieu sauve la reine !
Monster club - Tome 1 : Que le meilleur gagne et dieu sauve la reine !, par Jean-Luc Masbou, Thierry Leprévost (Delcourt)

Monster club

Tome 1 : Que le meilleur gagne et dieu sauve la reine !

Scénario : Jean-Luc Masbou
Dessins et couleurs : Thierry Leprévost

Delcourt

En avant pour l’aventure !

Le 17 octobre 1878 à Londres se tient la première réunion du club de cryptozoologie d’Angleterre. Son ordre du jour ? Lui trouver un nom. Le même jour, à Baltimore, se tient la première réunion du club de cryptozoologie d’Amérique. Son ordre du jour ? Lui trouver un nom aussi. C’est ainsi que de part et d’autre de l’Atlantique naquirent en même temps : les Monster Club. Des débuts identiques qui vont faire de ces deux clubs des rivaux sans merci. Il ne devra en rester qu’un...

Voir le duo Masbou (le dessinateur de De capes et de crocs, ici au scénario) et Leprévost (le coloriste de Garulfo) aux commandes de cette nouvelle série est un gage de qualité et de réussite. À lire l’album, on confirme cet a priori positif. Les 54 pages de cette première aventure contiennent en effet tous les ingrédients du succès : des personnages truculents, une mise en scène rythmée et inventive, de l’humour et de l’aventure. On regrettera juste qu’avec autant de personnages principaux, on s’y perd parfois un peu et que tous ne sont pas traités à la même enseigne.

Aux crayons, Leprévost prouve qu’il est bien davantage qu’un coloriste. Aussi à l’aise dans les décors que dans les personnages (les expressions, très réussies, rehaussent l’humour de la série), il rend très plaisante cette course-poursuite entre deux clubs d’allumés. Une bonne entrée en matière, donc, qui devrait déboucher sur une série divertissante si tout ce beau monde continue à jouer au diapason.

Partager sur FacebookPartager
Christian Simon

Des mêmes auteurs :

D - T2: Lady d’Angerès, par Alain Ayroles, Bruno Maïorana
03/10/2013