Auracan » chroniques » Media Entity - Tome 1 : 01
Media Entity - Tome 1 : 01, par Simon, Emilie, collection Machination (Delcourt)

Media Entity

Tome 1 : 01

Scénario : Simon
Dessins et couleurs : Emilie

Delcourt, collection Machination

La BD qui s’était évadée de la bibliothèque…

Eric Magoni, un trader renommé, voit sa vie basculer le jour où il cause la faillite de la banque dans laquelle il travaille en perdant 5 milliards ! L’homme semble innocent, victime d’un complot mais comment le prouver lorsque personne ne vous croit, pas même votre femme ? Poursuivi par la police, les médias et par un mystérieux groupe d’individus masqués, comment Eric trouvera-t-il le salut ?

On trouvera une ébauche de réponse dans le premier épisode de cette série prévue en quatre tomes au rythme de parution d’un album tous les six mois. L’histoire, bien que classique, accroche d’emblée le lecteur dans un monde où l’information est reine et où l’individu ne peut plus se cacher. La tension est palpable et l’intrigue, nimbée de mystères (l’homme aux oiseaux, le groupe aux allures de terroristes…), avance à petits pas. Une intrigue qui aurait pu être davantage développée car on sort de l’album avec un petit goût de trop peu mais c’est souvent le lot des tomes d’exposition. L’intrigue devrait se développer et prendre de l’ampleur dans les tomes suivants et on se demande d’ailleurs dans quelle direction celle-ci va bien pouvoir aller.

Les dessins d’Emilie sont au diapason : si les décors sont souvent suggérés et plutôt minimalistes (mais ça ne gêne pas) ce sont surtout les personnages et leurs tourments qui frappent l’œil et alimentent l’imaginaire.

Une nouvelle série intéressante donc mais qui tire surtout son originalité et son intérêt par ce qu’elle propose de novateur, à savoir la réalité augmentée et son côté « transmédia ». En marge de la version BD, on peut en effet lire l’album sur le site http://www.mediaentity.net/ dans sa version numérique « case par case ». Il faut cliquer sur chaque vignette pour avoir accès à la suivante. Une autre façon de lire, originale et très dynamique qui porte bien son nom : turbomédia. On peut également télécharger une application sur son smartphone ou sa tablette pour prolonger l’aventure et flasher les QR Code présents dans l’album. Il y a aussi le jeu de rôle dont les scénarios sortiront en même temps que chaque tome ; un recueil de nouvelles, qui permettra d’étoffer l’univers, dont la première sera consacrée à Wilhem, le sans-abri ; des jeux de piste dans les villes où les auteurs seront en dédicace (le prochain aura lieu aux Utopiales de Nantes du 30 octobre au 4 novembre 2013).

Bref, des tonnes de bonus gratuits qui, à l’instar de ceux présents sur les DVD et autres Blu-ray, permettent d’enrichir l’univers, de lui donner une valeur ajoutée et surtout, de se démarquer. Car avec un marché de plus en plus saturé dans lequel les nouveautés ont bien du mal à se frayer un chemin jusqu’à ses lecteurs, les éditeurs (et les auteurs) cherchent sans cesse de nouvelles techniques pour accrocher leurs regards : des sorties rapprochées entre chaque tome, par exemple, ou encore des séries concepts (la série 7…) ou qui fonctionnent par saisons (comme les séries TV à la mode). Ici, on touche au numérique (une façon de lire qui commence seulement à se répandre) et aux autres genres, une évolution qui se généralisera peut-être au monde de la BD ou pas, l’avenir nous le dira. En tout cas, l’initiative est belle et on salue le courage des auteurs qui n’ont été rémunérés que pour la version papier alors que le reste demande tout autant de travail. Chapeau.    

Partager sur FacebookPartager
Christian Simon

Pour en savoir plus : Le site de la série

11/10/2013