Auracan » chroniques » Gauguin : Loin de la route
Gauguin : Loin de la route, par Maximilien Le Roy, Christophe Gaultier (Le Lombard)

Gauguin

Loin de la route

Scénario : Maximilien Le Roy
Dessins : Christophe Gaultier
Couleurs : Marie Galopin

Le Lombard

Le crépuscule

Exilé en Polynésie française, Paul Gaugin se pose aux îles Marquises où il s'éprend de la vie exotique et nourrit son tempérament frondeur. Sur Hiva Oa, il retrouve souffle artistique, appétit de vivre et inspiration, sans réaliser qu'il est au crépuscule de sa vie. Cynique sublime, à la fois égoïste, renfrogné et rebelle au grand coeur, Gauguin est ici révélé comme un farouche adversaire de la pensée colonialiste. Un portrait nuancé, fidèle à l'esprit de la collection Contre/champ.

Avec cet album, Maximilien Le Roy reconstitue les dernières années de vie de Gauguin. Mais, là où l'imagerie collective s'arrête généralement aux contours du peintre des vahinés, le scénariste décide de plonger derrière cette silhouettte familière pour raconter les les ultimes épisodes de son existence. Au fil d'une vingtaine de mois de décrépitude flamboyante au milieu du Pacifique, on découvre un homme bouillant, inspiré, en colère contre la pensée impérialiste et religieuse de son temps. En se concentrant sur la courte période constituant l'épilogue d'une trajectoire hors du commun, le scénario dit en creux tout le tempérament de l'artiste, ses passions, ses indignations, son caractère entier, mélange d'égoïsme et de compassion.

Le trait épais de Christophe Gaultier apporte la dimension et le volume nécessaire pour donner corps à cette forte personnalité. Un dessin éminement expressif, inscrivant les personnages dans la moiteur de ce climat si particulier bien rendu par les couleurs de Marie Galopin.

On se passionne pour ce Gauguin, loin des sentiers battus...

Partager sur FacebookPartager
Jean Goossens

Des mêmes auteurs :

Hosni, par Maximilien Le Roy Robinson Crusoé: d'après Daniel Defoe, par Christophe Lemoine, Jean-Christophe Vergne
04/02/2014