Auracan » chroniques » Ennemis de sang - Tome 1 : Les Moissons funestes
Ennemis de sang - Tome 1 : Les Moissons funestes, par Francis Carin, Francis Carin et David Caryn (Glénat)

Ennemis de sang

Tome 1 : Les Moissons funestes

Scénario : Francis Carin
Dessins : Francis Carin et David Caryn
Couleurs : David Caryn

Glénat

Frères ennemis

Fin du 19e siècle. Dans le Nord de la Belgique. Un couple de paysans perd tragiquement son bébé. Maria, la femme, a bien du mal à accepter ce triste coup du sort. Alors qu'au détour d'un chemin, elle tombe sur deux bébés laissés seuls un instant dans l'allée d'une maison cossue, elle se sent poussée par une pulsion incontrôlable et emporte avec elle un des jumeaux. Il sera désormais son enfant ! Catastrophé par le geste de son épouse, le paysan se laisse néanmoins convaincre de garder ce cadeau du ciel... Mais il leur faut fuir leur région pour éviter de tomber nez à nez avec les véritables parents ! C'est ainsi qu'ils abandonnent leur Flandre et l'agriculture pour la région liégeoise et ses mines de charbon. Une nouvelle vie commence... Mais on ne se joue pas si facilement du destin !

On connaissait Francis Carin dessinateur, on connait maintenant Francis Carin auteur complet. Et on peut dire que cette première histoire tient la route ! L'intrigue est intéressante et devrait nous réserver encore de bonnes surprises. Le récit est bien construit et fort bien documenté. Il met évidemment en opposition deux jeunes gens issus d'une même famille ayant grandi séparément pendant une dizaine d'années, mais le propos est plus subtil qu'une simple opposition de classe sociale.

Côté graphisme, Francis Carin offre un trait plus souple que dans sa série Victor Sackville. Il est épaulé par son fils David, qui réalise également les couleurs.

Un premier album agréable, qui se lit avec plaisir, pour cette série prometteuse.

Partager sur FacebookPartager
Marc Carlot

Du même dessinateur :

Ella Mahé  - T2: Princesse des Sables, par Maryse et Jean-François Charles, Jean-François Charles et Francis Carin Victor Sackville - T20: Le Chiffre romain, par Gabrielle Borile et François Rivière, Francis Carin

Aussi sur le site :

04/03/2014