Auracan » chroniques » Erik le rouge, roi de l'hiver
Erik le rouge, roi de l'hiver, par Soren Mosdal, collection Univers d'auteurs (Casterman)

Erik le rouge, roi de l'hiver

Scénario, dessins et couleurs : Soren Mosdal

Casterman, collection Univers d'auteurs

Colère

Banni d'Islande à l'aube de l'an mil pour avoir tué son voisin et les deux fils de celui-ci, Erik Torvaldsson surnommé Erik le Rouge, part avec sa famille fonder une colonie qu'il nomme Groenland, le pays vert, la grande île des régions boréales. Le milieu est terriblement hostile, mais Erik et les siens parviennent à établir une implantation humaine durable qu'il dirige dans le respect des traditions. Son fragile équilibre social et politique se rompt lorsque Leif, fils cadet d'Erik, revient de Norvège converti à la religion chrétienne et accompagné d’un prêtre. 

L'illustrateur danois Soren Mosdal consacre un imposant roman graphique à cet épisode de l'histoire scandinave. Pas de reconstitution historique précise au rendez-vous, mais un drame expressioniste essentiellement axé sur l'affrontement père-fils et, au-delà, l'opposition entre religion chrétienne et croyances traditionnelles, dites paIennes. Le dessin taillé à la serpe de Mosdal convient parfaitement à la démesure des personnages, à leurs réactions et sentiments exacerbés dans cette histoire toute entière portée par la colère et la sauvagerie. Souvent, on compare la BD et le cinéma. Ici, tant pour l'approche de l'intrigue que pour son découpage, c'est avec le traitement théâtral d'une tragédie classique que la comparaison s'impose.

On adhèrera ou non aux options graphiques de l'album, choix très personnel sinon radical, tant dans le trait que dans les couleurs, et celui-ci ne simplifiera peut-être pas l'accès à l'histoire d'Erik le rouge, roi de l'hiver. Mais ceux qui surmonteront cette première appréhension découvriront une oeuvre étonnante, véritablement originale, aux indéniables qualités artistiques mais, il est vrai, exigeante et fort éloignée d'une BD grand public. Une fresque nordique qui se mérite !

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

N.B. On se souviendra aussi qu'en mai 2013, Le Sang des Vikings, premier tome d'une série ayant pour titre... Erik le rouge (scénario : Di Giorgio - dessin : Sieurac) et centrée sur les mêmes événements historiques, a été publié chez Soleil éditions, avec une approche beaucoup plus... conventionnelle.

Pour en savoir plus : Le blog de Soren Mosdal

12/03/2014