Auracan » chroniques » Comment nourrir un régiment
Comment nourrir un régiment, par Etienne Gendrin, collection Univers d'auteurs (Casterman)

Comment nourrir un régiment

Scénario, dessins et couleurs : Etienne Gendrin

Casterman, collection Univers d'auteurs

Héroïne du quotidien

Décidément, les bandes dessinées tournant autour de l'art culinaire semblent "tendance". Pour preuve, ce Comment nourrir un régiment a été publié simultanément à un manga de Sanko Takada tout simplement intitulé Mangeons ! chez le même éditeur (Casterman - Sakka).

Mais Etienne Gendron va bien plus loin. En effet, au-delà du titre, emprunté à un livre de cuisine... militaire français de la Seconde Guerre mondiale et mis en pratique dans une famille (très) nombreuse, c'est à un touchant hommage à son épatante grand-mère, Anne-Marie, que se livre l'auteur. À 96 ans, toujours aux fourneaux, Anne-Marie n'a cependant pas uniquement été cantonnée dans sa cuisine. Elle confie souvenirs et recettes (pour lesquelles le goût et le résultat priment sur des proportions précises d'ingrédients !) à son dessinateur de petit-fils. Par le petit bout de sa lorgnette, à travers force anecdotes, elle nous fait ainsi parcourir quelques pages d'Histoire réparties sur presque un siècle.

Anne-Marie traverse ainsi les années, rythmées par l'accroissement de sa famille, et on s'attache très vite à cet infatigable petit bout de femme, véritable héroïne du quotidien, et à sa philosophie de la vie. On sourit souvent, on est parfois ému ou surpris. Etienne Gendrin illustre ce joli cadeau à une mamy comme on en rêve par un joyeux bidouillage de petits crobards très spontanés parfois associés à des photos. On n'y cherchera pas des prouesses graphiques, et on regrettera un lettrage qui ne facilite pas toujours la lecture mais c'est assurément le côté très sympathique de ce drôle de petit bouquin et la qualité profondément humaine de la démarche de l'auteur que l'on retiendra.

À table !

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Pour en savoir plus : Le blog d'Etienne Gendrin

A lire également :

15/03/2014