Auracan » chroniques » Oracle - Tome 1 : La Pythie
Oracle - Tome 1 : La Pythie, par Olivier Peru, Stefano Martino (Soleil)

Oracle

Tome 1 : La Pythie

Scénario : Olivier Peru
Dessins : Stefano Martino
Couleurs : Digikore studios

Soleil

Tragédie grecque

Un vieil aveugle qui parcourt les villes et les villages échange des récits contre un peu de pain et de vin. Lorsqu’il arrive à Delphes, il raconte à des enfants l’histoire de la Pythie, vierge dévouée au culte d’Apollon qui sauva sa patrie à maintes reprises avant que son pouvoir ne lui soit arraché par le dieu même qu’elle vénère…

Oracle est une nouvelle série concept – une tendance à la mode – qui cette fois propose 5 récits de vengeance de 5 mortels contre les dieux de l’Olympe, le tout mis en scène par des auteurs différents. Le décor : la Grèce antique. Le fil conducteur : un oracle qui raconte ses histoires à qui veut les entendre. Ce premier récit est une réussite totale. Olivier Peru signe en effet un récit passionnant, brillamment dialogué et à la fluidité narrative exemplaire. On nage en pleine tragédie grecque traversée par un souffle épique et romanesque puissant dont les personnages hauts en couleurs en sont les pièces maitresses. Et il y a ce qu’il faut de surprises pour tenir les lecteurs en haleine jusqu’au bout.

Les dessins de Martino sont tout simplement magnifiques : les décors travaillés jusque dans les moindres détails explosent aussi bien dans les petites cases que dans les plans d’ensemble ainsi qu’une double page dantesque. Les traits des personnages, leurs attitudes, leurs postures font passer les émotions avec force et précision. La mise en couleur parachève le tableau. Au final, ce premier tome met la barre très haut et on espère que les autres histoires seront au diapason.

Partager sur FacebookPartager
Christian Simon

Du même scénariste :

Mjollnir - T2: Ragnarok, par Olivier Peru, Pierre-Denis Goux Elfes - T3: Elfe blanc, coeur noir, par Olivier Peru, Stéphane Bileau Mjöllnir - T1: Le marteau et l’enclume, par Olivier Peru, Pierre-Denis Goux

Pour en savoir plus : le site du scénariste

30/05/2014