Auracan » chroniques » Sexe - Tome 1 : L'Été du Hard
Sexe - Tome 1 : L'Été du Hard, par Joe Casey, Piotr Kowalski, collection Erotix (Delcourt)

Sexe

Tome 1 : L'Été du Hard

Scénario : Joe Casey
Dessins : Piotr Kowalski
Couleurs : Brad Simpson

Delcourt, collection Erotix

La petite mort d'un héros ?

Simon Cooke était un super-héros. Revenu dans sa ville, il la dirige - ou plutôt essaye de la diriger. Le retour à la vie normale est plus dur que prévu. Autour de lui, ses ennemis reviennent pour gangrener Saturn City.

Cassons tout de suite l'image racoleuse de cette bande dessinée. Malgré son titre, sa (superbe) couverture, ce premier tome de Sexe n'est pas si hard que ça. Les quelques images qu'on retrouve sont assez "sages", malgré les différentes pratiques infligées. Et c'est tant mieux. Alors que dans la plupart des récits érotiques, le scénario manque de consistance, Joe Casey nous en concocte un, très bien pensé.

En se penchant sur l'après-vie du super-héros, on assiste à plusieurs histoires : le side-kick qui veut continuer le combat, les ennemis qui s'approprient la ville, le vrai visages des "amis". Sans sortir du genre super-héroïque, le récit s'attarde sur la psychologie du personnage principal. Comme super-héros, Simon Cooke était le meilleur. Son alter ego n'était qu'une façade. Maintenant que la façade est sa véritable identité, il est obligé de se rechercher.

Piotr Kowalski a cadré les images pour que tout paraisse écrasant : immeubles, personnages... Rien n'est dégagé. Si on est en pleine jet-set, tout est oppressant. Quant aux couleurs de Brad Simpson, elles éclairent la sombre face de cette ville et de ses habitants.

Un premier tome déroutant, à la narration lente, mais il serait dommage de passer à côté. 

Partager sur FacebookPartager
Hervé Beilvaire
25/07/2014