Auracan » chroniques » L'Effet Durian
L'Effet Durian, par Saulne (Casterman)

L'Effet Durian

Scénario et dessins : Saulne

Casterman

Le regard de Jade

Deux jumelles naissent à Hong Kong de père inconnu. L’une d’entre elles, Jade, est presque aveugle. Mais au fil du temps, pour compenser ce handicap, elle va développer un rapport au monde ludique, excentrique et provocateur, avec la complicité de sa soeur Sophie et de Philippe, un ami français de la famille qui va progressivement jouer auprès des jumelles un rôle de mentor. Par l’entremise du viseur d'un appareil photo, Jade gagne un substitut de vision humaine.

Saulne (alias Sylvain Limousi) a toujours privilégié une approche originale dans ses oeuvres, et c'est encore une fois le cas avec cet étonnant Effet Durian. Résumer l'histoire de Jade à sa victoire sur son handicap serait extrêmement réducteur, tant le caractère du personnage central de cet épais roman graphique évolue de manière singulière. Ainsi, dans son enfance, le fonctionnement de cette petite fille peut, par exemple, évoquer celui de certains enfants à haut potentiel, mais ce n'est là qu'un élément de cet étonnant album. En effet, le non-conformisme de la gamine peut parfois déranger, et c'est très progressivement, au long de ces 200 pages, que l'on découvre et que l'on finit par s'attacher à cette personnalité complexe, aussi volontaire et dynamique qu'étrange.

Certaines options narratives choisies par Saulne renforcent cette sensation de perte de références, comme le rôle de la ville, son évolution urbanistique décrite parallèlement à l'évolution des personnages. Graphiquement, l'auteur propose un dessin réaliste simple et efficace, mâtiné d'influences manga. Au niveau de la couleur, il choisit de travailler en gris et noir et blanc, exprimant concrètement la vision difficile de Jade. La couverture du bouquin est assez extraordinaire, avec, techniquement, une utilisation très fine du vernis sélectif, qui permet de découvrir tout un décor invisible au premier coup d'oeil. 

À défaut d'être une lecture facile, L'Effet durian se révèle intéressant par son thème et sa volonté manifeste de sortir des sentiers battus. On regrettera cependant sa relative froideur et surtout son dernier chapitre, bref mais confus, qui semble hélas en rupture avec les précédents.

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Du même auteur :

ça ne coûte rien , par Saulne
26/07/2014