www.auracan.com
 
 
 
Déogratias par Stassen

DEOGRATIAS

Scénario, dessin et couleurs : Jean-Philippe Stassen

Dupuis, collection Aire Libre.

Se lancer dans un scénario traitant du génocide rwandais était un exercice périlleux. Comment ne pas prendre parti ? Comment garder une objectivité face à un tel conflit ? Jean-Phillipe Stassen a pourtant osé franchir le pas. Et avec brio !

Le récit nous invite à suivre Déogratias, un jeune Hutu, à deux périodes bien précises de sa vie: l'une se déroule avant le génocide, l'autre juste après. Peu à peu, à mesure que l'on avance dans l'histoire, ces deux périodes se rejoignent pour nous permettre de découvrir l'ampleur du désastre.

Déogratias est amoureux de la jolie Apollinaire, une jeune Tutsi. Malheureusement, la belle n'éprouve pas la même passion pour lui. Il se réfugie donc dans les bras de Bénigne, également Tutsi, qui semble moins farouche. Une banale histoire d'amour en somme. C'est alors que la bêtise humaine se met en route. Suite à l'assassinat du Président rwandais, des agitateurs imputent toutes les fautes aux Tutsis et exhortent les Hutus de leur faire une chasse sans merci. Notre jeune homme se voit alors confronté à un véritable problème...

Sous le couvert d'une intrigue sentimentale classique, Stassen nous dresse le portrait d'un pays déchiré par des stupides rivalités ethniques. Le choix de cette narration en parallèle de deux tranches de vie qui se rejoignent est une totale réussite. Le récit allie sensibilité et révolte face à cette incroyable boucherie organisée. Sans entrer dans des considérations politiques compliquées, il met en lumière les différents éléments qui ont mené à cette situation désastreuse.

C'est probablement un des récits les plus touchants et vrais de cette année 2000.

Notons que Jean-Philippe Stassen vient de se voir attribuer le prix Goscinny pour le scénario de cet album. Une récompense totalement méritée. Bravo !

Marc Carlot

Autre critique

 
 
Copyright © Auracan, 1997-2000
Contact:info@auracan.com