Auracan » chroniques » Biguden - Tome 1 : L'Ankou
Biguden - Tome 1 : L'Ankou, par Stan Silas (EP éditions)

Biguden

Tome 1 : L'Ankou

Scénario, dessins et couleurs : Stan Silas

EP éditions

Crêpes et sushis

Goulwen est un petit garçon (presque) comme les autres. Il vit dans une maison au bord d'une falaise avec sa maman et une mémé qui croit encore aux korrigans. Un événement extraordinaire vient bouleverser le quotidien de cette famille bretonne. Goulwen découvre un bateau échoué sur la plage et recueille... une petite Japonaise. La confrontation des cultures bretonne et niponne s'avère d'abord explosive, mais peu à peu, Mémé découvre en la petite fille des pouvoirs qui pourraient l'amener à lui succéder comme gardienne des traditions du Finistère.

Après La Vie de Norman (Makaka), Stan Silas s'attache à une drôle de rencontre. Entre une petite Japonaise dont on devine un passé tourmenté et une mémé bigoudène bougonne qui finira pourtant par attribuer à cette étrange gamine un "Raaaah lala, quelle sale caractère, on dirait moi" plein de tendresse. Et de la tendresse, cet album n'en manque pas. Essentiellement destiné aux plus jeunes, qui seront sans doute conquis par son graphisme tout en rondeur, ce tome 1 de Biguden démontre une belle originalité. On critiquera peut-être le côté un peu cliché de ses premières planches, mais, peu à peu, on se laisse séduire par une histoire aux accents fantastiques et ses personnages amusants, dont un Ankou peu décidé...

Stan Silas et son petit monde nous font ainsi aisément passer du rire à l'émotion, le tout avec une agréable fraîcheur. Goulwen et sa Mémé rappellent un peu, par moments, Jojo et sa Mamy Semaille du regretté André Geerts, mais l'ancrage géographique du héros et l'aspect féerique du récit appartiennent, eux, totalement à Biguden. L'auteur développe, en outre, plusieurs intrigues annexes qui enrichissent ce premier album et amèneront certainement d'autres péripéties dans les prochains. Certains personnages semblent ansi garder leurs secrets... qu'on ne demande qu'à découvrir !

Plus qu'une mise en place, L'Ankou constitue un très joli démarrage pour une série orientée jeunesse mais qui devrait donner à plus d'un "grand" lecteur l'envie de retomber en enfance.

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Pour en savoir plus : le blog de Stan Silas

07/09/2014