Auracan » chroniques » Bob et Bobette - Amphoria - Tome 2 : Jérusalem
Bob et Bobette - Amphoria - Tome 2 : Jérusalem, par Marc Legendre, Charel Cambré (Paquet)

Bob et Bobette - Amphoria

Tome 2 : Jérusalem

Scénario : Marc Legendre
Dessins et couleurs : Charel Cambré

Paquet

Bob sans Bobette

Bobette est morte ! Bob, malgré sa douleur, tente de survivre sur l’île d’Amphoria, en 2047. Arrivera-t-il à mettre de côté ses sentiments, sa tristesse, et continuer à avoir confiance en Jérusalem ? Elle est la cause du décès de Bobette, mais est aussi son seul espoir de peut-être échapper à Krimson. Dans notre présent, Lambique et Jérôme, eux, ne savent que faire pour retrouver Bob et Bobette. Le laboratoire de Barabas est détruit et le professeur est aux mains de Krimson et contraint de réparer la machine à voyager dans le temps. Sidonie, dépressive, se repose dans un hôpital psychiatrique. 

Une légitime curiosité avait marqué la sortie du premier tome de ce reboot musclé et profondément actualisé des Aventures de Bob et Bobette. La surprise passée, ce deuxième album (sur 6 annoncés) permet d'en apprécier plus simplement le contenu. Et Jérusalem confirme les qualités de son prédécesseur. Progressivement, Bob découvre l'île d'Amphoria. On apprend ainsi qu'une guerre s'y est déroulée, opposant les Fatties des villes aux Skinnies de la campagne. Bob et Jérusalem sont assimilés à ces derniers, et confrontés à un nouveau danger, comme si les sbires de Krimson, à leur pousuite, ne suffisaient pas. Et puis il y a la nature de l'île, hostile elle aussi, avec un volcan qui menace d'entrer en éruption et de provoquer un raz-de-marée. Ce qui nous vaut d'ailleurs une des plus belles scènes de l'album, un brin surréaliste, avec le cadran de la cathédrale d'Antverpia (!).

Pour les autres personnages, la situation n'est pas plus simple. Barabas est aux prises avec Krimson... et un ordinateur portable indispensable mais... disparu, alors que Jérôme et Lambique tentent de réconforter Sidonie dont une des voisines d'hôpital semble tout droit sortie d'un film d'épouvante...

Les péripéties s'enchaînent sans discontinuer tout au long des 54 pages de ce tome 2. Le dessin nerveux de Charel Cambré, mêlant des personnages plutôt réalistes à d'autres lorgnant du côté du "semi" est soutenu par le scénario inventif et très efficace de Marc Legendre. Découpage et alternance des séquences entre les différents lieux et époques de l'action impriment un rythme effréné à l'aventure. À un point tel, revers de ma médaille, que l'on a l'impression que les tentatives des auteurs pour introduire l'un ou l'autre élément humoristique (pour rassurer les lecteurs des "classiques" Bob et Bobette ?) n'ont guère leur place au sein de l'intrigue.

Peut-être cet aspect mériterait-il d'être clarifié pour la suite. Suite que l'on attend avec intérêt, tant Legendre et Chambré démontrent encore un beau sens du suspense dans les ultimes planches de cet album.

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens
11/09/2014