Auracan » chroniques » Un homme de goût - Tome 1 : Mise en bouche
Un homme de goût - Tome 1 : Mise en bouche, par El Diablo, Cha, collection Hostile Holster (Ankama)

Un homme de goût

Tome 1 : Mise en bouche

Scénario : El Diablo
Dessins et couleurs : Cha

Ankama, collection Hostile Holster

Vous resterez bien pour le dîner ?

Jamie Colgate, ex-flic en retraite anticipée, a une obsession : remettre la main sur celui qui l’a un jour laissée à moitié morte et tué son chien adoré. Mais le criminel qu’elle traque depuis plus de vingt ans est loin d’être un homme ordinaire. Il assassine depuis si longtemps et avec une telle efficacité que les pires tueurs en série ne peuvent lui être comparés. Quelle justice humaine appliquer à ce qui ressemble plus à un monstre sorti d’un placard plutôt qu'à un homme ?

Le duo d'auteurs du décoiffant Pizza roadtrip se reforme pour un thriller entre polar et fantastique tout aussi délirant. En effet, le sinistre César Nekros pris en chasse par leur héroïne a commis ses méfaits à différentes époques. On le retrouve ainsi de nos jours, mais aussi dans les années 70', à Cuba lors de la révolution ou encore à Paris en 1847. Qui, ou plutôt que peut-il être pour traverser ainsi le temps en se nourrissant... à sa façon ?

Grâce au dessin semi-réaliste décalé de Cha et à l'humour (très) noir omniprésent du scénario cinématographique d'El Diablo, c'est fort joyeusement que l'on se lance sur la piste de cet Homme de goût... et d'influence. Vu l'idée de base, les auteurs auraient aisément pu tomber dans un déballage gore. Ils évitent cet écueil et nous offrent, au contraire, le premier volet d'un diptyque vraiment très accrocheur doté d'une remarquable fluidité de lecture. Vampires, zombies, loup-garous, fantômes... Vous pensiez avoir fait le tour de la galerie des monstres ? César Nekros est encore d'une toute autre catégorie, et, heureusement, le dernier de sa race !

On pourrait presque évoquer un concept graphique quant à la succession des différentes séquences correspondant aux différentes époques, étapes et crimes de Nekros. Cha a, en effet, choisi de faire évoluer son trait et ses couleurs en fonction de celles-ci. D'ailleurs, même ce qui pourrait sembler être l'un ou l'autre défaut d'impression est voulu. Une recherche expliquée, parmi d'autres éléments, dans un très intéressant dossier qui complète l'album.

Bref, cet Homme de goût et ses audaces constitue une surprise joyeusement épicée. Aucun doute, s'il en reste, on en reprendra volontiers un peu...

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Du même dessinateur :

Les Allumeuses, par François Maingoval, Cha

Pour en savoir plus : le blog de Cha

09/10/2014