Auracan » chroniques » La Lune est blanche
La Lune est blanche, par François et Emmanuel Lepage, Emmanuel Lepage (Futuropolis)

La Lune est blanche

Scénario : François et Emmanuel Lepage
Dessins et couleurs : Emmanuel Lepage

Futuropolis

L'aventure de l'amitié avec un grand A

On ne rejoint pas la Terre Adélie en Astrolab et on n'enquille pas 1200km en tracteur pour un raid de ravitaillement vers la station Concordia comme on partirait en voyage organisé par le Club Med. Les frères Lepage, François le photographe et Emmanuel l'auteur de bande dessinée l'avaient déjà compris quand l'expédition fut retardée  maintes fois pour des raisons climatiques ! L'aventure avec un grand A, les frères Lepage en avaient rêvé depuis tout gosse et là, pensaient-ils un seul instant qu'ils allaient vivre tour à tour des instants de liesse et de désespoir, ou encore des moments de franche camaraderie - car il faut être bien soudés pour affronter l'extrême ? De la difficulté de rallier la base Dumont d'Urville en Terre Adélie notamment avec le Pack, redouté passage des glaces, au maintien de cap d'un engin de plus de 500 cv qu'il faut manier avec dextérité, au risque de compromettre la bonne marche du convoi routier, François et Emmanuel auront été au bout de leurs rêves et quels rêves !

256 pages d'aventure polaire, voilà ce que nous proposent les frères Lepage et on n'est pas déçu ! Devant un album narré à la façon d'un reportage, tant graphique que photo, le lecteur est vite transporté dans le grand froid où pris par le récit, il ne va tarder à faire corps avec les frères. Les superbes photos de François se fondent avec harmonie dans les planches d'Emmanuel et l'on en revient presque à déplorer que le récit n'ait pas été plus développé tant il est fascinant.

Un seul regret alors pour qui se plonge dans La Lune est blanche, c'est de ne pas avoir pu participer lui-même à l'aventure : une équipée qui n'est pas à la portée de tous, et qui a le mérite de nous faire rêver.

Décidément, après Le Voyage aux îles de la désolation, puis Un printemps à Tchernobyl, on pouvait raisonnablement penser que ce diable de globe-trotter et formidable conteur aurait fait le tour de ses voyages. Force est de constater que l'auteur complet Emmanuel Lepage nous étonne encore...

Alors, les aventuriers en herbe, voici le moment de partager cette aventure de l'amitié.

Partager sur FacebookPartager
Bernard Launois

Du même auteur :

Voyage aux îles de la Désolation , par Emmanuel Lepage Un Printemps à Tchernobyl, par Emmanuel Lepage
05/11/2014