Auracan » chroniques » Clan
Clan, par Amazing Ameziane (Le Lombard)

Clan

Scénario, dessins et couleurs : Amazing Ameziane

Le Lombard

Nuits sanglantes

Saburo, un jeune yakuza ambitieux, déclenche une guerre des gangs pour renverser l'Obayun Kodama, le parrain de Tokyo. Mais le vieux renard entend bien vendre chèrement sa peau et, pour faire assassiner Saburo, il fait libérer Shi de prison. Le vieux sabreur aveugle attend cela depuis 30 ans. 30 ans passés à l'isolement, dans l'ignorance de la trahison qui a scellé son destin. Et dans le monde des clans, le tranchant d'une lame est souvent la seule distance entre la famille et le business...

C'est dans l'univers très particulier des familles Yakuza, souvent comparées aux familles de la Mafia, que tente de nous faire pénétrer Amazing Ameziane avec Clan. Le sujet passionne depuis longtemps l'auteur, et il nous apprend dans le dossier de postface de l'album qu'il avait envisagé Clan comme une grande saga se déroulant à plusieurs époques. Le tome récemment publié décrit une histoire contemporaine, plongeant ses racines dans la réalité mais également inspirée de polars ou encore de films dits "de sabre". Jérôme Pierrat, journaliste indépendant spécialiste du crime organisé (et scénariste de Vor chez Casterman) signe la préface du bouquin.

Cependant, il est fort difficile de se faire une opinion objective au sujet de cet album. En effet, l'auteur connaît sans doute très bien son sujet, mais offre peu de clés de compréhension au lecteur novice en la matière. Il est ainsi fort malaisé de situer réellement qui est qui au sein de cette intrigue, les patronymes du pays du Soleil levant ne simplifiant pas les choses. L'histoire est violente, réaliste, mais faute d'y adhérer totalement, on a parfois l'impression d'assister de manière assez lointaine à une "simple" succession de règlements de compte et de rencontres sanglantes.

L'approche graphique développée par Amazing Ameziane nous offre quelques planches au découpage particulièrement spectaculaire, mais aussi de longs dialogues soutenus par de trop nombreuses suites de gros plans. Nous ne remettrons donc pas en question la sincérité de la démarche de l'auteur, mais à moins d'être passionné par cet aspect particulièrement sombre de la culture japonaise, Clan risque d'avoir fort à faire pour séduire un large public.

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Du même auteur :

Légal  - T1: La fin de la prohibition, par Cédric Gouverneur et  Amazing Ameziane, Amazing Ameziane

Pour en savoir plus : Amazing Ameziane Comics, le blog de l'auteur

20/03/2015