Auracan » chroniques » Le Caravage - Tome 1/2 : La palette et l'épée
Le Caravage - Tome 1/2 : La palette et l'épée, par Milo Manara (Glénat)

Le Caravage

Tome 1/2 : La palette et l'épée

Scénario, dessins et couleurs : Milo Manara

Glénat

Quand Manara s'attaque au mythe Caravage

Quand un grand peintre rencontre un autre grand peintre, cela donne Le Caravage, un remarquable album biographique de l'un des plus grands génies de la peinture que l'Italie ait porté.

Le récit commence en automne 1592, alors que Michelangelo da Caravaggio dit « Le Caravage » décide de partir à l'assaut de la capitale italienne pour y percer. Hélas, son arrivée à Rome ne correspond pas à la vie dont il rêvait. Mais très vite, il va s'adapter à la situation, en fréquentant les mauvais garçons et les filles de joie qui peuplent les bas fonds de la ville. Un temps au service de Cesari, le chevalier d'Arpin qui le considère comme moins que rien, tout juste bon à peindre des guirlandes, il réalise néanmoins, à ses heures perdues, des chefs d'œuvre qui ne vont pas tarder à être vus et appréciés. Seulement, comment concilier une vie de peintre reconnu par l'Église et continuer à fréquenter les putains qui lui servent de modèle ?

Avec une telle vie pleine de débauches et de combats de rue, mais aussi vouée à la création de chefs d'œuvre principalement à caractère religieux, Le Caravage ne pouvait laisser insensible l'auteur complet Milo Manara. Le lecteur va se trouver rapidement emporté dans la vie tourbillonnante du jeune peintre par un récit fort bien rythmé et servi par le remarquable talent du dessinateur Milo Manara, qui n'a pas son pareil pour magnifier la gente féminine et ce, dans un décor flamboyant de la Rome du XVIe siècle.

Voilà une manière bien agréable de (re)découvir la vie du Caravage, ce génie de la peinture, au travers d’un diptyque qui ne devrait laisser aucun lecteur indifférent.

Partager sur FacebookPartager
Bernard Launois
16/06/2015