Auracan » chroniques » Orphelins - Tome 1 : Petits soldats
Orphelins - Tome 1 : Petits soldats, par Robert Recchioni, Emiliano Mammucari et Alessandro Bignamini, collection Comics (Glénat)

Orphelins

Tome 1 : Petits soldats

Scénario : Robert Recchioni
Dessins : Emiliano Mammucari et Alessandro Bignamini

Glénat, collection Comics

L'énergie du désespoir...

Quel avenir pour ces orphelins qui ont fait partie des rares à survivre à une attaque extra-terrestre ayant ravagé les 3/4 de la planète Terre ? Le professeur Jsana Juric et le colonel Takeshi ont bien leur petite idée derrière la tête : en faire les meilleurs combattants du monde en les aguerrissant, en les dopant pour renforcer leurs dons déjà parus exceptionnels lors de la sélection, afin de combattre l'inconnu, celui qui a tout dévasté sur son passage.

Après les stages de survie, les interminables leçons de combat, seuls sept des orphelins rescapés ont été sélectionnés pour la guerre intergalactique... Que vont découvrir les jeunes adolescents dans cette quête vers l'univers ? Seront-ils suffisamment robustes pour résister et finalement répondre aux attentes du professeur Juric ?

L'écrivain et scénariste Robert Recchioni n'y va pas par quatre chemins, en installant ses jeunes personnages dans un décor des plus hostiles, sans famille, sans repère et avec pour seule solution, celle de se serrer les coudes afin d’être plus puissants et mieux se battre pour survivre.

Construit comme un bon film d'action, le tempo du premier album d'une série de six est plutôt bien rythmé, avec une alternance de beaucoup de temps forts et de quelques temps plus faibles pour mieux rebondir. Les dessins hyperréalistes d'Emilio Mammucari et d'Alessandro Bignamini se confondent au point d'avoir du mal à faire la différence, permettant ainsi d'obtenir une belle unité. De l'apocalypse sur terre qui n'est plus que désolation aux monstres en verre qui surgissent d’on ne sait où en intergalactique, tout concourt à entretenir un climat de terreur.

Annoncée avec un rythme de parution soutenue, cette nouvelle série apparaît fort prometteuse.

Partager sur FacebookPartager
Bernard Launois
10/09/2015