Auracan » chroniques » Capitaine perdu - Tome 1
Capitaine perdu - Tome 1, par Jacques Terpant (Glénat)

Capitaine perdu

Tome 1

Scénario, dessins et couleurs : Jacques Terpant

Glénat

Fichu traité !

Quand on est militaire de carrière et surtout aventurier comme l'est le capitaine Saint-Ange, on est formé pour conquérir le monde et défendre chèrement des places conquises de haute lutte. Or, après le traité qui met fin à la guerre de sept ans entre les Français et l’Angleterre, le Roi de France décide de céder l'Amérique aux Anglais et le capitaine Saint-Ange se retrouve avec une tâche bien ingrate, celle de remettre le dernier fort français à ses adversaires.

Seulement, cette décision s'avère plus lourde de conséquences que l'on ne le pense : rendre le fort est déjà pénible, mais que va-t-il advenir des Indiens avec lesquels les Français avaient pactisé, allant même jusqu’à fonder des foyers avec eux ? Ménager la chèvre et le chou n'a jamais été simple, d’autant que les Anglais ne semblent enclins à faire quelque concession que ce soit.

Dans des décors sublimes dont l'auteur complet Jacques Terpant a le secret, le lecteur va rapidement se trouver transporté aux fins fonds de l'Amérique profonde, sur les bords du Mississipi, où notamment les tomawaks "côtoient" les kilts de l'armée anglaise.

Mais ce récit fort bien construit est avant tout une belle aventure humaine avec un capitaine valeureux, loyal, tiraillé entre son devoir de militaire mais aussi son cœur, partagé entre une épouse indienne et ce peuple avec lequel il se sent en telle harmonie.

On appréciera également une belle préface de Jean Raspail avec lequel, rappelons-le, Terpant a déjà collaboré en mettant en images les Sept cavaliers, puis Royaume de Borée, ainsi qu'un beau cahier documentaire sur ce pan oublié de notre histoire.

Ce premier opus d'un diptyque, tant attendu, est à la hauteur des espérances et laisse augurer un final des plus palpitants. À lire instamment.

Partager sur FacebookPartager
Bernard Launois
13/09/2015