Auracan » chroniques » Louca - Tome 4 : L'espoir fait vivre
Louca - Tome 4 : L'espoir fait vivre, par Bruno Dequier (Dupuis)

Louca

Tome 4 : L'espoir fait vivre

Scénario et dessins : Bruno Dequier
Couleurs : Bruno Dequier et Jean-Philippe Dequier

Dupuis

Deuxième mi-temps

Grâce à Louca (et un tout petit peu à Nathan, son coach-fantôme), l'équipe de foot du lycée Quanfrin est en train de réussir un exploit : faire un match nul contre les redoutables "Condors". Il faut dire que Louca a la rage, persuadé que son coéquipier Adel drague Julie, la fille de ses rêves ! Il ne reste plus que quelques minutes à jouer quand le coach révèle le véritable enjeu du match : si l'équipe du lycée ne gagne pas, elle sera purement et simplement supprimée, et le terrain sera rasé pour faire place à un projet immobilier. Plus que jamais la pression est sur Louca !

On avait quitté Louca lors du match décisif pour la survie du lycée André Quanfrin (!) en fin d'album précédent, et on le retrouve pour la fin de cette rencontre. Louca parvient à donner le change... sauf quand Nathan ne s'absente pas. Or, désireux de retrouver les responsables de sa mort, celui-ci quitte à nouveau le terrain, en laissant son ami s'y agiter ! Bruno Dequier traduit aisément tout le suspense de ce match décisif grâce à un découpage et un dessin ultra-dynamiques.

L'auteur est également actif dans le domaine de l'animation, et, depuis le début de la série, on ne peut qu'être agréablement étonné de l'expressivité de ses personnages et de sa capacité à les faire "bouger" avec une fluidité hors du commun. Cet atout revêt justement toute son importance lors des scènes de foot et permet de les rendre attractives pour un large public, pas uniquement composé d'amateurs du ballon rond.

Initialement prévue en 3 albums, la série se poursuit (un tome 5 Les Phoenix est d'ores et déjà annoncé) et Louca a gagné, au fil des albums, ses galons de valeur sûre dans les pages de Spirou et au sein du catalogue Dupuis. Bruno Dequier y développe en effet bien plus qu'une intrigue footbalistique. Il nous brosse le portrait d'un grand timide plutôt looser qui, peu à peu, se retrouve projeté au devant de la scène. La manière dont Louca gère ça va du cocasse à l'émouvant, s'enrichit du rôle et des questionnements de Nathan, et des interactions d'attachants personnages secondaires. Le foot est au centre de la série, mais Louca nous offre surtout une histoire humaine, à la fais sensible et amusante, assortie d'un brin de fantastique.

L'espoir fait vivre emporte facilement le lecteur et on ne s'y ennuie pas une seconde. Nul doute qu'il puisse contribuer à installer Louca dans le haut du classement !

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Dans la même série :

Louca - T2: Face à face, par Bruno Dequier Louca - T3: Si seulement..., par Bruno Dequier

Aussi sur le site :

Pour en savoir plus : le site de Bruno Dequier

29/09/2015