Auracan » chroniques » Golgoth, le dernier empereur - Tome 1
Golgoth, le dernier empereur - Tome 1, par Mark Waid, Barry Kitson, collection Contrebande (Delcourt)

Golgoth, le dernier empereur

Tome 1

Scénario : Mark Waid
Dessins : Barry Kitson
Couleurs : Alex Bleyaert et Chris Sotomayor

Delcourt, collection Contrebande

Les failles d'un empire

Petit à petit, Golgoth s'est emparé de notre planète. Gouvernements ou surhommes n'ont rien pu faire. Après l'éviction du dernier super-héros, Endymion, c'est un empire du mal qui est bâti. Golgoth règne seul et dirige ses "ambassadeurs" : des brutes aux pouvoirs immenses. Mais cet empire a ses failles : trahison, rebellion, au coeur d'un système où tout est permis.

Mark Waid est un scénariste prolifique et de qualité. Qu'il soit question de Kingdom Come, Hunter Killer ou Irrécupérable, il interroge notre humanité à travers les super-héros. Avec ce premier tome de Golgoth, il se permet de créer un monde gouverné par un maître du mal. Si on n'échappe pas aux clichés (jubilatoires) de ce genre de personnage, il se trouve qu'on ne verra jamais son visage. On en saura très peu sur son passé aussi. Le récit tourne autour de sa garde rapprochée. Chaque garde a une fonction, mais on s'apercevra bien vite que sous ce vernis, chaque personnage a une raison cachée de rester près de Golgoth. Brillamment mis en scène, subversif à souhait, on est bien au-delà du simple récit super-héroïque.

Barry Kitson souffle un graphisme élégant sur le récit. On croît à ses personnages, leurs expressions et l'horreur des situations. Seul hic, ils sont habillés à la mode des années 2000 et cette erreur vestimentaire est dommageable. Mais, ce serait bête de passer à côté d'un récit où le mal est gagnant !

Crée en 2003 puis réédité depuis peu, Golgoth, le dernier empereur va être suivi d'autres tomes. On espère que la maturation va être à la hauteur des espérances. Le duo Kitson-Waid a mis la barre très haut.

Partager sur FacebookPartager
Hervé Beilvaire
24/10/2015