Auracan » chroniques » Du moment qu'on s'aime
Du moment qu'on s'aime, par Antoine Chereau, collection Le monde selon Ch'ro (Pixel Fever Editions)

Du moment qu'on s'aime

Scénario, dessins et couleurs : Antoine Chereau

Pixel Fever Editions, collection Le monde selon Ch'ro

L'amour, la vie, les...cartoons !

D'après certains scientifiques, l'état amoureux ne dure que quelques mois et ne serait qu'une question d'hormones. Almors, comment faire pour rester ensemble sans le soutien de la chimie ? Comment continuer à avancer, créer une famille tout en devenant lucide ? Comment passer le cap d'un amour emprunt de désir, au désir d'être simplement bien sans trop d'emprunts ?

Autant de questions sur lesquelles se penche, et répond avec un grand sourire...parfois un brin cynique Antoine Chereau dans ce beau recueil de 85 pages. Dessinateur de presse, Chereau se distingue aussi en communication d'entreprise, domaine dans lequel il a recueilli de nombreux prix et récompenses. On découvre ici ses cartoons allant du gag en quelques cases au dessin unique...mais qui en dit long !

Du moment qu"on s'aime s'ouvre sur une scène de mariage et évolue, chronologiquement vers les hauts et les bas du couple, les enfants qui deviennent ados puis adultes à leur tour, l'âge qui s'installe et les ardeurs du coeur et du corps des débuts qui font, peu à peu, place aux souvenirs. Personne n'échappe au crayon perspicace de Chereau dans cette histoire de la vie "de tous les jours", couple, famille, homos, handicapés...mais tout ça se passe avec le sourire. Si bien qu'à travers ce bon moment d'humour, il est fort difficile de ne pas retrouver un peu de soi, ou du moins une situation proche de quelque chose ou de quelqu'un que l'on connaît.

Il est clair qu'ici, la fameuse phrase Toute ressemblance avec des personnes réelles existant ou ayant existé...n'est pas vraiment fortuite  et  prend tout son sens ! Avant de passer par la caricature, Chereau est avant tout observateur. Et c'est sa capacité à nous renvoyer ces images, fidèles mais dessinées et un rien exagérées qui provoque au moins le sourire, et souvent le rire ! Soulignons qu'à lui seul, le dessin de l'auteur mérite que l'on s'y attarde.

Chereau ne nous aide peut-être pas à y voir plus clair sur le sens de la vie (lui qui apprécie les Monty Pythons...) mais nous offre un bol d'humour agréablement piquant. Et puis, après tout, du moment qu'on s'aime, hein...

Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens
01/06/2017