Auracan » chroniques » Harald et le trésor d'Ignir - Tome 2/2
Harald et le trésor d'Ignir - Tome 2/2, par Matthieu Brivet sur une idée d'Antoine Brivet, Antoine Brivet (Bamboo édition)

Harald et le trésor d'Ignir

Tome 2/2

Scénario : Matthieu Brivet sur une idée d'Antoine Brivet
Dessins et couleurs : Antoine Brivet

Bamboo édition

Une lueur pourpre

VIIIe siècle - Harald est de nouveau sur les traces des Magyars qui sont en possession du joyau d'Ignir. Aidé dans sa quête par Sayaline, une guerrière arabe hors norme, le jeune viking entame une course contre le temps pour récupérer la gemme écarlate qui lui permettrait de sauver son père, le roi Dagmar ! Quant à Silke, la mère d'Harald, elle dirige désormais le village des Vikings, mais doit composer avec son frère à l'ambition grandissante, la voyante toujours en train de comploter contre sa famille et Ignir, le dragon des mers qui s'impatiente...

Le premier tome de ce diptyque nous avait enthousiasmés, et ce second volet en tient toutes les promesses ! Antoine et Matthieu Brivet entraînent ici leurs personnages -et le lecteur- dans la grande aventure, et ces 46 planches ne manquent ni de suspense, ni d'action ni de retournements de situation.

Plutôt que de basculer dans la Fantasy, les auteurs ont veillé à respecter la mythologie nordique quand, notamment, entrent en scène des créatures surnaturelles. Des apparitions qui s'avèrent dès lors moins gratuites que dans nombre de récits et qui assurent à Harald et le trésor d'Ignir une belle homogénéité, conférant au passage à la quête du jeune héros une dimension légendaire qui, on l'imagine, aurait eu de quoi s'inscrire dans l'imaginaire et l'esprit des Norrois. De même, l'intervention de protagonistes arabes et magyars rappelle combien ces âges dits sombres furent aussi une époque de migrations, de découvertes et d'échanges qui allait redessiner la carte du monde connu.

Au soin apporté à l'histoire et au scénario répond celui du trait d'Antoine Brivet. L'auteur poursuit son travail en déclinant en BD un style adopté pour ses illustrations jeunesse et l'ensemble s'avère d'emblée séduisant. D'autant plus que les couleurs vives privilégiées par le dessinateur viennent directement enrichir encore cases et planches, parfois très spectaculaires...

La quête du jeune Harald touche donc à sa fin, et on en vient à le regretter tant les frères Brivet nous ont proposé un excellent moment de lecture tous publics en nous faisant rencontrer des personnages attachants. Gageons qu'ils nous raconteront, au gré de futurs projets, d'autres récits situés dans cet univers auquel ils semblent particulièrement sensibles.

 
Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens

Dans la même série :

 - T1/2, par Matthieu Brivet, Antoine Brivet

Pour en savoir plus : Le site d'Antoine Brivet

21/01/2020