Auracan » chroniques » Comme si c'était arrivé
Comme si c'était arrivé, par Lorenzo Coltellacci, Tamara Tantalo (Sarbacane)

Comme si c'était arrivé

Scénario : Lorenzo Coltellacci
Dessins et couleurs : Tamara Tantalo

Sarbacane

Le temps des regrets.

Un garçon, une fille. Ils se rencontrent par hasard à la faveur d'un verre renversé. Ils parlent. Elle étudie l'art en France. Il se lance dans des études d'économie en Italie. Ils se revoient autour de quelques parts de pizza. Ils prolongent la soirée de manière plus intime. Ils se quittent précipitamment. Ils se perdent de vue. Ils se retrouvent pour un week-end sur la Côte d'Azur...

Tous ces beaux, mais bien éphémères, moments avec Sophie tournent en boucle dans la tête de Francesco qui est maintenant retraité. Sur un coup de tête, il part sur la route de son passé, à la rencontre de ce mirage qui s'appelait Sophie. Mais maintenant, il est trop tard.

L'histoire que nous raconte Lorenzo Coltellacci est relativement banale. Elle nous parle de nos choix de vie et de leurs conséquences. Le propos est intéressant, mais sans véritable surprise, malgré les quelque 130 pages de la BD.

Le trait de Tamara Tantalo est délicat. La dessinatrice joue du crayon avec habileté. Elle crée les ambiances avec quelques personnages jetés dans des cases. Très peu de décors, juste des gens qui vivent, qui regrettent aussi parfois...

Une histoire d'amour qui nous rappelle que l'on ne doit pas regretter nos choix, sinon on risque de passer à côté de notre vie.

Partager sur FacebookPartager
Marc Carlot
16/09/2022