Auracan » chroniques » Autreville
Autreville, par David de Thuin (Sarbacane)

Autreville

Scénario, dessins et couleurs : David de Thuin

Sarbacane

Autres temps, autres mœurs

Et si l’on revenait sur les lieux de son enfance, ne serait-ce que pour goûter à une certaine madeleine de Proust ? C’est ce que décide de faire Stéphane, accompagné de son fidèle ami Luc pour un retour dans le Nord, à Autreville. La ville aura-t-elle changé et les amis qui composaient leur club des cinq, que sont-ils devenus depuis que Stéphane et Luc ont quitté leur région natale pour le Sud ? Ces questions les tarabusquent alors qu’ils apprennent par l’autoradio que des sacs contenant des fragments humains auraient été trouvés dans un village proche d’Autreville.

C’est dans cette ambiance guère sereine que nos deux amis débarquent chez Graziella et Rudy où l’accueil ne semble pas conforme à leurs attentes. Même la légendaire bonne humeur de Luc ne semble pas dérider un climat des plus bizarres sans parler du cinquième larron, le mystérieux Etienne toujours aussi discret sur sa vie et qui les rejoint pour un singulier repas. Que s’est-il passé pour en arriver à une ambiance aussi délétère ? Des rancœurs, de part et d’autre, ne sont-elles pas en train d’éclater au grand jour ?

L’auteur David Thuin aborde avec talent, sur fond de thriller, la difficulté souvent rencontrée de ne pas retrouver les gens comme on les a quittés quelques années plus tôt. Comme si on avait fait un arrêt sur image et que l’on allait réappuyer sur le bouton start pour reprendre le cours de la vie.

On appréciera la manière dont l’auteur tisse sa toile, au fur et à mesure du récit, qui prend de drôles de tournures jusqu’à un final saisissant.

Le parti pris fort réussi, de David Thuin, de mettre en scène des personnages anthropomorphes permet assurément de mieux appréhender ce thriller qui ne devrait laisser le lecteur insensible.

Alors, méfiance, ces gentils animaux apparaissent peut-être plus mignons qu’ils ne le sont véritablement.

 

 
Partager sur FacebookPartager
Bernard Launois

 

 
05/06/2024