Auracan » chroniques » Sept Cavaliers - Tome 1 : Le Margrave héréditaire
Sept Cavaliers - Tome 1 : Le Margrave héréditaire, par Jacques Terpant d'après Jean Raspail, Jacques Terpant (Robert Laffont BD)

Sept Cavaliers

Tome 1 : Le Margrave héréditaire

Scénario : Jacques Terpant d'après Jean Raspail
Dessins et couleurs : Jacques Terpant

Robert Laffont BD

Une fin du monde annoncée

Une nouvelle adaptation littéraire en bande dessinée. Mais d’un roman récent, Sept cavaliers quittèrent la ville au crépuscule par la porte de l'Ouest qui n'était plus gardée paru en 1993 chez Robert Laffont. Après sa très réussie saga Pirates (avec Philippe Bonifay, Casterman), Jacques Terpant voulait élargir sa palette et a su convaincre le romancier Jean Raspail de lui confier ses personnages et son monde imaginaire.

L’hiver est rude en cette fin de 19e siècle. La vie semble avoir quitté la ville forteresse où règne le Margrave héréditaire. Son Altesse a l’air bien dépassé par les événements récents. Son pays est en déshérence : trains arrêtés, ports vides, télégraphe coupé, population enfuie… Un mal inconnu le ronge. Le salut ne semble pouvoir venir que d’une poignée d’hommes encore valides. Sept cavaliers sont désignés pour retrouver cette vie perdue…

Jacques Terpant trouve le ton juste pour installer le mystère de cette sombre histoire. Sa narration, riche de citations empruntées au roman, conserve un rythme en adéquation avec l’intrigue. Le lecteur s’installe progressivement dans l’inconfort de ce qui ressemble à la fin d’un monde annoncée. Le dessin réaliste, toujours en couleurs directes, a lui-même revêtu des habits tristes, au moyen d’effets de lumière et d’un jeu de couleurs pâles. Les décors, notamment sous la neige, sont somptueux.

Une très belle réalisation pour le premier épisode d’un triptyque qui devrait faire date
. Pari réussi pour un nouvel auteur complet !

Partager sur FacebookPartager
Manuel F. Picaud

Deux tomes sont à paraître : Le Prix du Sang et Le Pont de Sépharée

Du même dessinateur :

Pirates - T5

Pour en savoir plus : le site de Jacques Terpant

28/05/2008