www.auracan.com
 

Saint-Malo

 
 

Le "Bistrot à Bulles" reçoit l'irrésistible Serge Le Tendre

Serge Le TendreAu "Bistrot à Bulles", un coin très sympa du Palais du Grand Large avec vue sur la mer et le château de Saint-Malo, Serge Le Tendre et Servain sont venus parler à bâtons rompus de leur nouvelle série, L'Histoire de Siloë (voir critique par Nicolas Anspach dans "Auracan a aimé"). Serge Le Tendre a rappelé que cette histoire a germé dans son esprit il y a une dizaine d'années, suite au choc reçu lors du terrible et célèbre attentat de la rue de Rennes, à Paris. Un drame que le hasard lui a fait vivre… Après avoir contacté différents dessinateurs dont il n'a pas voulu révéler les noms, tentatives qui restèrent sans suite, Le Tendre a laissé cet ambitieux projet en veille. Il fallut attendre qu'il découvre, comme il l'a dit, "la qualité graphique narrative de Servain" pour que L'Histoire de Siloë vit enfin le jour.

Bien que le scénario trouve ses origines, ses motivations, dans la personnalité même de Le Tendre, Servain a apporté à ce projet des idées que le scénariste reconnaît être des "idées excellentes que j'ai été obligé d'accepter". Et quand l'animateur, Laurent Bonnaterre, lui demande de nous présenter cette nouvelle série, Serge Le Tendre s'empare du bouquin et lit le résumé de la quatrième de couverture. "Je trouve ce résumé très bien, je ne dirais pas un mot de plus" s'amuse-t-il à déclarer. Avec le même sens de l'humour teinté d'ironie, il est revenu sur ses années de fac à Vincennes, quand il suivait un cours optionnel de BD, cours assuré par Giraud et Mézières. Ce cours fait date dans la carrière de Serge Le Tendre : "j'y ai fait un grand pas en avant, j'ai arrêté de dessiner sur les conseils de Loisel" !

Servain, à propos de sa formation aux Beaux-Arts d'Angoulême, confie avoir apprécier "l'émulation qui régnait au sein de ce creuset", et développe quelques aspects de son travail avec l'informatique : modélisation des décors et de certains engins, mise en couleurs…

Avec l'arrivée d'Olivier Taduc, forcé de rejoindre le plateau par une interpellation de Le Tendre ("il y a un grand timide dans l'assistance"!), la discussion glisse sur Chinaman. A l'inverse de L'Histoire de Siloë, l'idée de la série vient du dessinateur, et non de Serge Le Tendre. Taduc a rappelé sa vieille "envie de faire un western qui rejoindrait son goût pour les arts martiaux". Et Le Tendre complète en donnant le titre du cinquième et prochain tome de cette série, Entre Deux Rives.

Cette discussion s'achève, l'animateur oublie de demander aux spectateurs s'ils ont quelque chose à demander. Et que fait Serge Le Tendre ? "Il est de coutume de demander s'il y a des questions, et comme il n'y en a jamais, on est soulagé !". Merci à lui d'avoir conclu…

Brieg F. Haslé

Iconographie: Quai des Bulles

 
 
Copyright © Auracan, 1997-2000
Contact:info@auracan.com