Auracan » chroniques » L'année zéro
L'année zéro, par Frenk Meeuwsen (Anspach)

L'année zéro

Scénario, dessins et couleurs : Frenk Meeuwsen

Anspach

Daddy boom

Dans toute relation amoureuse, tôt ou tard, la question se pose : voulons-nous un enfant ? Une question qui vient souvent à l’esprit de la femme avant celui de son partenaire. L’auteur Frenk Meeuwsen a lutté pendant un certain temps contre des sentiments contradictoires, mais il a fini par connaître sa réponse : oui, je veux !  Dans ce roman graphique semi-autobiographique, il raconte avec humour tout ce qui s’est passé ensuite, des moments intimes entre son double, Frenkel, et sa petite amie Zaza aux bavardages réconfortants au pub, en passant par les événements bouleversants à l’hôpital et bien plus encore...
 
Originaire des Pays-Bas, Frenk Meeuwsen est pratiquement inconnu chez nous, et Jaar nul, sous son titre initial, constitue son deuxième roman graphique. Disons-le tout de suite, c'est une excellente surprise que nous font les éditions Anspach en en publiant la traduction en Français. En effet, ce récit semi-autobiographique est un petit bijou. L'auteur y raconte, à 50 ans, ses résistances puis son désir d'enfant et nous fait partager l'aventure de cette paternité tardive. Questionnements, craintes, (rares) tensions avec sa jeune compagne Zaza, rencontres avec le corps médical et finalement l'éblouissement de bébé Rufus et les premières semaines (et nuits blanches) à la maison.

Alors que de nombreux ouvrages sur la future parentalité mettent en avant la maman, Frenkel nous fait partager le regard du père.
En 240 pages agréablement dessinées et coloriées, Frenk Meeuwsen nous livre une vision intime de ce tournant de vie bouleversant. L'année Zéro est ainsi émouvant, drôle, bourré de tendresse et d'humanité et...d'amour. Et c'est le sourire aux lèvres et de nombreux souvenirs en tête (pour les papas) que l'on passe un excellent moment de lecture. La sensibilité de l'auteur lui permet, avec une certaine retenue, de trouver le ton juste pour captiver le lecteur avec cette histoire intime, teintée d'une belle fraîcheur et d'une douce légèreté. 
 
Le cadeau idéal pour les papas et futurs papas, et pas la peine d'attendre la fête des pères pour (se) l'offrir !
Partager sur FacebookPartager
Pierre Burssens
12/04/2022