www.auracan.com
 
 
 

VascoVous avez un autre projet qui intégrera Loge Noire, la nouvelle collection que Convard dirige, consacrée à la religion, à l'ésotérisme.
Un jour où j'étais chez Didier Convard pour mettre au point la mise en image du Triangle Secret, il m'a parlé de ce projet de collection. Il pensait bien que je n'avais pas le temps de dessiner une nouvelle série, mais il souhaitait que je fasse un scénario. J'étais heureux de sa proposition, inquiet aussi parce que l'ésotérisme n'est pas vraiment ma spécialité. Petit à petit, cela s'est imposé à moi. J'ai ainsi imaginé La Dernière Prophétie, une série en cinq tomes traitant des derniers païens. On connaît le Christianisme persécuté à Rome, mais le Christianisme persécuteur, beaucoup moins ! Ces derniers païens ont été obligés de se regrouper en sectes secrètes. Me basant aussi sur L'Histoire Auguste, l'imagination s'est mise à travailler. Il y aura quelques retours en arrière sous le règne de l'empereur Héliogabale, empereur fantasque s'il en est, qui cultivait l'ésotérisme, qui a essayé d'introduire à Rome le culte de Baal. Le propos se veut néanmoins romanesque avec des enlèvements d'enfants, un parallélisme entre une croyance des païens qui pensaient que les Chrétiens enlevaient les enfants pour les manger, et Héliogabale qui faisait enlever des enfants pour les précipiter du haut de rochers enfermés dans des sacs. Avec ces éléments, je suis parti sur un récit très sombre, très théâtral, assez apocalyptique !

Ça va être bien plus adulte que Vasco.
Vasco a été créé pour le journal Tintin, ça me déplaisait pas de faire du tout public. Mais cette nouvelle collection est connotée plus adulte.

Et qui va se charger de la dessiner ?
Moi ! A la lecture du projet, Didier Convard et Jacques Glénat ont été emballés ! Et ils ont tous trouvé qu'il fallait que je le dessine, ils voyaient mon dessin dans ce texte, ils savaient aussi que j'ai la documentation nécessaire. Ils n'ont pas eu besoin de me pousser longtemps pour que j'accepte !

Vous avez rédigé les scénarios des cinq tomes ?
Les trois premiers sont écrits, le découpage et les dialogues sont déjà réalisés pour le premier tome, Voyage aux Enfers, et je suis en train d'attaquer les dessins. J'ai commencé à faire des essais de mises en page parce que j'ai envie de faire quelque chose d'un peu différent de Vasco. Ce seront des mises en page plus éclatées, mais sans aller trop loin : le scénario est très dense, il ne faudrait pas que le lecteur s'y perde ! Quelque chose de moins classique cependant. Intégrant cette nouvelle collection, ce projet disposera d'un support équivalent aux albums Grafica : un format plus grand, un papier de qualité. C'est une autre approche pour mon travail. Ça aussi c'est bien.

Ça va être du Gilles Chaillet arrivé à maturité en quelque sorte ?
Je ne sais pas. (Rires). Peut-être que je vais me planter !

VascoEt pour ce qui est de la couleur, vous comptez la confier à votre épouse, Chantal Defachelle ?
Oui, et là aussi la documentation est assez complexe. Les soldats romains du 4ème siècle ne ressemblent absolument pas à ceux de l'époque d'Alix. J'ai trouvé une bonne documentation anglaise. Nous allons essayer aussi de faire évoluer la couleur puisque le sujet a un aspect théâtral. Je souhaiterais des couleurs plus dramatiques, soulignant plus le scénario que la réalité des choses. Il y aura notamment une descente aux enfers inspirée de celle d'Enée retrouvant son père Anchise. Cela va permettre au niveau du décor et des couleurs de faire des choses différentes.

C'est un projet très ambitieux.
Tout à fait, j'étais inquiet, j'avais peur de trop verser dans la BD historique. Mais Didier Convard m'a rassuré quand il m'a dit qu'il n'imaginait pas que je puisse écrire des choses aussi noires ! Il trouve aussi que c'est une comédie sur le pouvoir. Bref, il est emballé, mais ça me fait très peur ! Serais-je à la hauteur ?

Pour terminer, oserions-nous vous demander si vous avez encore d'autres projets ?
(Rires). Pour l'instant, c'est tout ! Je me demande bien comment je vais faire. J'ai averti Glénat que je ne pourrais pas réaliser chaque épisode l'un derrière l'autre. On va en sortir deux coup sur coup, puis j'alternerais Vasco et La Dernière Prophétie. Le premier épisode devrait sortir début 2002, et le deuxième moins d'un an plus tard.

Propos recueillis par Brieg F. Haslé.

page précédente

Illustrations extraites du Petit Vasco Illustré © Chaillet, Le Lombard

 
Copyright © Auracan, 2001
Tous droits réservés
Contact: info@auracan.com