Zambada - T1 :   les vagues de la mer

ZAMBADA

Tome 1 : Les Vagues de la Mer

Scénario : Jean-Pierre Autheman
D
essin et couleurs : Eric Maltaite

Glénat, collection Bulle Noire

Après quelques années d'absence, Zambada voit le grand retour d'Eric Maltaite à la bande dessinée d'aventure. Durant les années quatre-vingt, Maltaite avait animé avec Stephen Desberg les aventures parfois burlesques, parfois dramatiques de l'agent secret Jimmy Plant, alias 421.

Alors que son père s'en est allé sur la pointe des pieds, le fils du grand Will nous revient donc avec un style graphique semi-réaliste des plus intéressants. Les planches de Maltaite sont dotées d'un dynamisme époustouflant. Sans doute est-ce dû au sens du mouvement qui caractérise ses personnages et ses mécaniques ? Nul doute que la patte graphique de cet auteur s'est affinée ces dernières années.

Jean-Pierre Autheman a situé l'intrigue policière en dehors des clichés que l'on prête volontiers au genre. Exit le contexte urbain ! Zambada est une petite île tropicale vivant principalement de l'industrie du tourisme.

Le commissaire Delgado, un flic bourru au comportement trouble, est chargé d'assurer la sécurité des autochtones et des touristes. L'homme se doit également de réfréner les envies indépendantistes d'un groupe d'indien.

L'arrivée de Raul Estrilla, un stagiaire enflammé par ses idéaux, et la tenue d'un conseil des chefs du mouvement indépendantiste vont bousculer la paisible vie du commissariat.

Le scénariste du Condor livre une histoire haletante, saupoudrée d'une pointe d'humour. Le récit est doté de personnages hauts en couleur. Leurs dialogues sont d'une qualité exceptionnelle, dignes du grand Greg. Le tandem Autheman et Maltaite a décidément toutes les qualités pour que Zambada s'impose dans les années à venir comme une grande série.

Nicolas Anspach

Autre critique

 
 
Copyright © Auracan, 1997-2001
Contact:info@auracan.com