Auracan » chroniques » Un bruit étrange et beau
Un bruit étrange et beau, par Zep (Rue de Sèvres)

Un bruit étrange et beau

Scénario, dessins et couleurs : Zep

Rue de Sèvres

Un regard sur la condition humaine...

Vingt-cinq ans de méditation, de renoncement à toute forme de plaisir et voilà qu’un moine chartreux se voit contraint par son supérieur de rompre sa retraite : sa tante récemment décédée a demandé à ce que toute la famille soit présente à la lecture du testament.

Comment va-t-il appréhender le retour à la lumière ? Comment les membres de sa famille, avec toutes les vicissitudes associées qu'il a volontairement abandonnées voilà près de trois décennies, vont-ils accueillir William, alias Don Marcus ? Sa rencontre avec Mery, jeune femme atteinte d'une maladie incurable, ne l'obligera-t-il pas à revoir ses jugements sur la vie qu'il a fuie ? Beaucoup de questions pour un être qui ne pensait pas un jour être obligé de refaire le chemin à l’envers.

Cantonner l'auteur complet Zep au seul phénomène Titeuf serait particulièrement réducteur tellement son talent est étendu et varié.

Les lecteurs qui ont déjà lu les albums Une histoire d'hommes, Découpé en tranches ne s’y sont pas trompés et cette fois encore, ils vont trouver un ouvrage des plus intimistes dans lequel Zep s’est attaché à porter un regard sur la condition humaine et à faire réfléchir sur le rapport à la spiritualité et à la mort… Dès les premières pages, le lecteur n’aura de cesse de connaître la destinée de cet homme dans la force de l’âge qui aura tout plaqué pour vivre avec Dieu. Ainsi, le scénariste distillera tour à tour avec malice, tout au long du récit, les motivations qui avaient décidé William à rejoindre les Chartreux et son rapport avec Mery, la jeune femme rencontrée dans le train le premier jour.

Le dessin réaliste est alerte, exécuté au crayon et renforcé par des aplats pastel que l'auteur affectionne particulièrement et qui donne toute sa force à l’album.  

Partager sur FacebookPartager
Bernard Launois

Du même auteur :

Titeuf - T14: Bienvenue en adolescence !, par ZepEsmera, par Zep, Vince
21/10/2016