Page d'accueil de auracan.com

Yuko

A qui vous adressez-vous avec cette série ?
D : Aux jeunes et aux filles (rires) !
LG : C'est un constat ! Publiés dans la collection jeunesse de Pointe Noire, on s'adressait aux jeunes. Mais lors des séances de dédicaces, nous constatons que nos lecteurs ont entre cinq et vingt ans. Et c'est souvent des filles. Sans oublier les familles qui craquent pour Chamouraï.

Comment l'expliquez-vous ?
D : Nous voulions réaliser avec cette série un style mignon, doux. Pour ma part, je voulais réaliser des albums très colorés pour qu'ils soient attractifs. On a repris le vieux thème des chats et des souris mais de façon adoucie : nos chats s'entendent bien avec les souris.
LG : Mais en même temps, il y a de nombreux morts dans nos histoires. Dans le premier, il y en a une quarantaine, quelques-uns uns dans le second. Il y a beaucoup de violences dans les combats mais nous tenons à ce que cela reste mignon pour être acceptable.

Votre rythme est rapide : vos albums font 32 pages…
D : C'est un format qui nous a paru difficile. Tarek est habitué à écrire des séries adultes, dans des formats de 54 planches. Nous nous sommes senti frustré de ne pouvoir développer davantage nos histoires. Il faut toujours un peu de temps pour mettre en place une narration, mais ce format nous oblige parfois à résumer une action sur une page alors qu'on aurait aimé la conter sur trois.
LG : Comme on ne veut vraiment pas prendre nos lecteurs pour des imbéciles, nous désirons vraiment que chaque page ait son utilité, qu'il s'y passe quelque chose. On veut éviter ce qui arrive dans beaucoup de bd d'aujourd'hui où il y a pas mal de remplissage.

Et le troisième tome ?…
LG : Il est en cours de réalisation, le découpage est fini. J'ai déjà réalisé plusieurs planches mais je vais devoir les refaire car mon chat a pissé dessus (rires). Je l'aurai terminé fin avril, il sera mis en couleur en juillet et sortira en septembre.

Et hormis Chamouraï, avez-vous d'autres projets ?
LG : Oui, nous avons des choses en cours. Chamouraï étant notre première série, il fallait le temps de la mettre en place. Pour ma part, j'ai une quinzaine de projets (rires). Sérieusement, trois sont bien avancés. Pour ces projets, je me charge également du scénario. Travailler avec Tarek m'a énormément appris, cela me permet d'avancer dans mon propre travail d'écriture. J'ai un projet futuriste un peu décalé que j'espère faire paraître à l'automne. J'ai aussi une idée de série d'héroïc-fantasy très sombre, très violente mais traitée avec mon graphisme doux. Enfin, le principe du gaufrier qu'utilise Sfar me tente beaucoup, cette façon de dessiner des planches de six cases. J'ai envie de m'essayer à l'exercice, j'aime beaucoup les résultats qui sont obtenus par ce genre d'auteurs.
D : En co-scénario avec Tarek, je prépare un diptyque qui s'appellera Carnaval. Ce sera l'histoire du parcours initiatique d'une petite fille perdue dans un carnaval. Traité de façon fantastique, le cœur du carnaval constituera un espace intemporel où cette petite fille rencontrera divers personnages. La morale pourrait être de ne pas se fier aux apparences. Il s'agira d'un semi-collectif : scénario de Tarek et moi-même, j'assumerai dessins et couleurs, et divers dessinateurs y participeront épisodiquement. Ces invités, connus ou pas, dessineront une case sur le thème du carnaval. D'autre part, je suis en train d'écrire une légende qui se pose la question de savoir quelle serait l'origine des hippocampes, et cela par le biais d'une histoire d'amour.

Propos recueillis par Brieg F. Haslé en avril 2002
© Auracan.com - 2002

Illustrations © Le Grümph, Darwin, Pointe Noire
Un Raninn

Tous nos remerciements à Marylène et Alain Noblet de la Librairie Ty Bull de Rennes. A l'occasion du second tome de Chamouraï, signalons d'ailleurs que cette librairie a édité un très bel ex-libris : renseignements sur http://tybull.free.fr.

A visiter :

Page précédente  
Copyright Auracan, 2002
Contact : info@auracan.com