Auracan » chroniques » Julia von Kleist - Tome 1 : Allemagne, 1932
Julia von Kleist - Tome 1 : Allemagne, 1932, par Jean-Blaise Djian, Bruno Marivain, collection Trilogies (Emmanuel Proust)

Julia von Kleist

Tome 1 : Allemagne, 1932

Scénario : Jean-Blaise Djian
Dessins : Bruno Marivain
Couleurs : Marine Tumelaire

Emmanuel Proust, collection Trilogies

Montée du nazisme

La bande dessinée continue d’explorer l’histoire du 20e siècle
. Avec la Grande Guerre, la montée du nazisme et la Deuxième Guerre mondiale sont des moments fondateurs de notre monde contemporain. Les éditions Emmanuel Proust qui ont déjà défloré le sujet avec Auschwitz et Sir Arthur Benton, démarrent une série dans collection Trilogies consacrée à la baronne Julia von Kleist.

Sont-ce les industriels qui ont facilité l’accession au pouvoir d’Adolf Hitler au début des années 30 ? Ce petit caporal n’aurait pas pu jouer les dictateurs s’il n’avait bénéficié d’un soutien tel celui d’Ulrich von Kleist qui croyait pouvoir s’en débarrasser une fois la menace rouge écartée… Jeune aristocrate désargenté, ex pilote, ce dernier épouse Julia, fille noble d’un riche industriel, à qui il donne deux enfants Baldur et Siegfried. Très vite il s’occupe de la destinée de l’entreprise familiale dont il négocie la reconversion vers l’aéronautique et trompe allégrement son épouse qui finit par sortir avec un ouvrier de son usine…

Même si le récit touche de près les dirigeants du futur Reich, cette histoire montre la montée du nazisme au travers du prisme d’un couple qui bat de l’aile. A la manière de Philippe Richelle dans Amours fragiles ou Opération Vent Printanier, le scénariste Jean-Blaise Djian décrit comment s’imposent progressivement dans la population allemande l’idéologie nazie, la violence au quotidien contre les pauvres, la chasse aux opposants communistes, l’apparition de la croix gammée…

Bruno Marivain prend davantage d’aisance dans son dessin réaliste au fil des planches. L’ensemble est encore un peu figé mais évolue dans des décors bien maîtrisés. Les couleurs de Marine Tumelaire apportent une touche réussie à cet album enrichi d’une annexe très documentée sur la montée du nazisme.

Une BD soutenue par le Mémorial de Caen.

Partager sur FacebookPartager
Manuel F. Picaud

Des mêmes auteurs :

Barbara Wolf - T3 Les Yeux d'Édith - T1 Le Grand Mort - T2 Silien Melville - T1
21/10/2009