www.auracan.com

Dans la Loge Noire avec Convard

Didier Convard

Après une première livraison plurielle et parfois contestée (La Dernière Prophétie de Chaillet, Le Gardien de la Lance de Ferry et Ersel, Poème rouge de Wachs et Savey, Le Legs de l'Alchimiste de Hubert et Tanquerelle), ces quatre séries se poursuivant, la collection ésotérique de Didier Convard s'enrichit peu à peu de nouveautés diverses et variées. En compagnie du directeur de collection, nous vous proposons de découvrir le programme à venir.

Récemment paru, Qumram, le célèbre best-seller d'Eliette Abécassis est adapté par Pierre Makyo. Ce récit contemporain est mis en image par Stéphane Gemine, jeune dessinateur belge au trait réaliste qui signe ici son premier album.

Le Marteau des Sorcières

Autre récente parution, Le Marteau des Sorcières nous permet de découvrir le graphisme époustouflant de Jean-Christophe Thibert. Sur un scénario du dessinateur Siro (Polka) qui, comme le dit Convard, se révèle un "excellent raconteur d'histoires", le premier volet de cette trilogie revient sur le parcours d'un terrible ouvrage, le Malleus Maleficarum, traité de démonologie resté dans l'histoire comme l'ouvrage le plus terrifiant jamais publié. A travers les siècles, le descendant d'un botaniste du 18ème siècle étudie ce mystérieux bouquin…

Dans un style bien différent, réaliste et contemporain, Guillaume Martinez et Cédric Rassat lancent les enquêtes du détective looser William Panama. Les Cloches de Watertown, premier tome de cette série, marche dans les pas des films de David Lynch. Suspense et humour absurde au rendez-vous…

William Panama

Le mois d'avril verra la naissance de deux nouvelles séries. Mosdi et Paturaud proposent Les Passants du Clair de Lune. Actuellement prépubliée dans Vécu, cette histoire doit beaucoup à la Commedia dell'Arte. Sept personnages vont et viennent dans une danse masquée où l'occultisme fait partie du quotidien…

Marie-Charlotte Delmas, en compagnie de Pierre Wininger, dessinateur qui avait abandonné la bande dessinée pour l'illustration d'ouvrages pour la jeunesse, imagine avec Les Miroirs du Temps une histoire contemporaine et fantastique que Convard qualifie de "Mystères de Paris moderne" en pensant à la saga imaginée par Eugène Sue au 19ème siècle.

Changement de cap en mai avec l'arrivée du scénariste Jean-David Morvan dans la Loge Noire ! Ce dernier risque de créer la surprise avec Je suis morte qui sera dessiné par Nicolas Némiri. En deux ou trois volumes, ils nous conteront un hymne à la tolérance, une dénonciation du racisme à travers le regard d'une petite fille "tout simplement mortelle".

Le Legs de l'Alchimiste

Fort du succès de son Décalogue, Frank Giroud a imaginé L'Expert. Dessiné par Brada, ce récit est celui d'un tableau dû à un primitif flamand. Cette oeuvre est étrange à plusieurs titres : certains détails du tableau sont en contradiction flagrante avec la réalité historique, elle est datée de 1477 alors que l'événement qu'elle représente ne s'est produit qu'un an plus tard. C'est aussi une toile dangereuse : de nos jours, les descendants des personnages figurant sur le tableau sont assassinés les uns après les autres avec des armes du 15ème siècle.

Pour sa part, Laurent Bidot se passionne pour l'histoire du Saint Suaire. Avec Le Linceul, il a imaginé le vol de cette relique très célèbre conservée dans la cathédrale de Turin. Alliant enquête policière et fresque historique, cette série alternera passages contemporains et flash-backs historiques…

D'autres projets sont en préparation. Christian Gine prépare La Grande Ombre : "il s'agit d'une histoire très onirique, nous a-t-il confié, une réflexion personnelle sur le mythe orphique et le mythe de Prométhée. Mais cela ne se passe pas dans l'Antiquité grecque. La Grande Ombre est une interprétation très libre de cette mini-société olympienne, avec des personnages évoluant dans un monde de l'au-delà, dans un monde du rêve".

Max Cabanes, sur un texte de la romancière Marie-Charlotte Delmas, prépare quant à lui Le Mystère de la Maison Winchester. Ce récit, qui sera publié dans un seul volume de 54 planches, s'intéresse à une maison très particulière. Cette bâtisse, qui existe réellement aux Etats-Unis, est hantée par les âmes des Indiens tués par les fusils créés par le premier propriétaire des lieux.

Margo, jeune professeur de lettres, a imaginé Le Cercle des Plaisirs. En trois volumes, ce récit met en scène Charles Perrault sous un jour nouveau. Imaginez l'auteur du Petit chaperon rouge en serial-killer dans une maison close ! Convard est emballé par ce projet : "toute l'action se déroulera en une seule soirée, dans un même lieu. L'ambiance est très hitchkochienne !". Au dessin, nous retrouvons Siro "dans un style plus moderne, plus ligne claire, moins noir" que ce qu'il fait sur Polka.

Poème Rouge

Enfin, Pierre Wachs (déjà dessinateur de Poème Rouge sur un scénario de Joëlle Savey) prépare avec Domnok : Sous la peau, le serpent, un récit très littéraire et très prometteur.

Didier Convard, avant d'être directeur de collection, est avant tout scénariste (Neige, Finkel, Le Triangle Secret). On ne peut s'empêcher de penser qu'il prépare lui aussi quelque chose… "en effet, avec Denis Falque, je mets au point La Liste rouge, une série en cinq volumes où nous retrouverons Léonard de Vinci…". Mais soyons patients : Convard se consacre pour le moment à la suite du Triangle Secret, tandis que Falque commence à dessiner les quatre tomes d'une nouvelle série écrite par Anne Ploy : La Tentation de Satan intégrera également la collection. La Loge Noire, un groupe d'initiés ?…

La Loge Noire sur auracan.com :

La Dernière Prophétie - T1
Le Gardien de la Lance - T1
Le Legs de l'Alchimiste - T1
Poème Rouge - T1
Qumram T1
La Dernière Prophétie - T2

A lire aussi : Frank Giroud dans la Loge Noire

Les propos de Didier Convard ont été recueillis par Brieg F. Haslé ; ceux de Christian Gine par Nicolas Anspach et Brieg F. Haslé. Photographie de l'auteur © Le Télégramme de Brest

14/4/2003 - source: auracan.com
Copyright Auracan, 2003
Contact : info@auracan.com