Auracan » chroniques » Blacksad - Tome 4 : L’Enfer, le silence
Blacksad - Tome 4 : L’Enfer, le silence, par Juan Diaz Canalès, Juanjo Guarnido (Dargaud)

Blacksad

Tome 4 : L’Enfer, le silence

Scénario : Juan Diaz Canalès
Dessins et couleurs : Juanjo Guarnido

Dargaud

Enfin la suite des aventures de John Blacksad

 En bande dessinée, le chat occupe une place particulière et récurrente. Plusieurs éditeurs en ont fait un héros. Casterman publie le Chat de Philippe Geluck qui prépare le T.16 pour le 13 octobre 2010. Dupuis a lancé le chaton Miss Annie de Frank Le Gall et Flore Balthazar. Dargaud édite en France le paresseux et gourmand Garfield créé par Jim Davis, mais aussi le Chat du Rabbin de Joann Sfar dans la collection Poisson Pilote et bien sûr le détective privé Blacksad de Juan Diaz Canalès et Juanjo Guarnido. Leur point commun est d’offrir un regard souvent sarcastique, au moins ironique et même philosophique sur les travers des êtres humains. Avec cette série Blacksad, les deux auteurs espagnols renouvellent le genre du polar noir des années 50. 

Changement de décor
. Le récit se déroule non plus à New York mais à la Nouvelle-Orléans où un joueur de jazz a mystérieusement disparu. Son protégé et journaliste Weekly a déniché pour Blacksad cette affaire en Louisiane. Souffrant d’un cancer à un stade très avancé, Faust, grand producteur de jazz, tient en effet à retrouver l’un de ses pianistes vedettes, Sebastian « Little Hand » Fletcher. Une étrange mission confiée à un privé de New York au détriment de Ted Leeman, détective de la ville. Les deux enquêteurs vont se confronter à l'univers du jazz, mais aussi de la drogue dans l'une des plus françaises et des plus joyeuses des villes américaines en apparence... 

En trois albums, les aventures de Blacksad sont devenues un mythe
tant le dessin de Juanjo Guarnido issu de l'école Walt Disney fait mouche. D'ailleurs, un expert en domaine, Régis Loisel, avait préfacé le premier album en annonçant : " ça va faire mal, très mal". Alors pour célébrer dignement le 10e anniversaire, il fallait une histoire forte et intelligente qu'a concocté une nouvelle fois Juan Diaz Canales d’autant que les fans ont dû patienter cinq longues années depuis le T.3. Et les auteurs ne nous déçoivent pas. L'enquête assez classique reste passionnante pleine de rebondissements et de finesse sur l'analyse des personnages, et de nombreux scènes de flash-back. Le dessin est somptueux dans tous ses détails et son sens du mouvement, sans oublier les couleurs à l’aquarelle chatoyantes.

Décidément une réussite.

Partager sur FacebookPartager
Manuel F. Picaud


Du même dessinateur :

Voyageur - T10Voyageur - T9Sorcelleries - T1Blacksad - T3

Aussi sur le site :

Pour en savoir plus : Site sur la série Blacksad

17/09/2010