www.auracan.com

Tintin fête ses 75 ans


© Hergé/Moulinsart 2004

C’est le 10 janvier 1929 que Tintin faisait sa première apparition dans les pages du Petit Vingtième, le supplément jeunesse du quotidien belge le Vingtième Siècle. L’année 2004 sera donc celle des 75 ans du célèbre reporter.

Ce vendredi 9 janvier, le Centre Belge de la Bande Dessinée était envahi par les journalistes. Dans la petite salle de presse, on se pressait pour pouvoir prendre place entre les photographes, les preneurs de son et les cameramen, qui avaient pris position pour ne rien rater de la conférence de presse de l’année. L’année Tintin, bien sûr !

Un espace Tintin renouvelé

Fusée Tintin au CBBD

2004 est l’année choisie par le CBBD pour réaménager son espace consacré à Hergé, au sein de son Musée de l’imaginaire. L’étude du concept de cette nouvelle exposition a été confiée à Charles Dierick, le directeur artistique du Centre Belge, tandis que la scénographie a été étudiée par l’architecte Winston Spriet, pour la Fondation Hergé.

Derrière la façade du célèbre Château de Moulinsart, les visiteurs pourront découvrir Hergé, son œuvre, ses techniques narratives et ses personnages les plus marquants (Tintin, le Capitaine Haddock, le Professeur Tournesol) à travers des textes, des illustrations et des présentations audiovisuelles (DVD).

L’inauguration est programmée pour le mardi 18 mai, quelques jours avant l’anniversaire de Georges Remi (né le 22 mai 1907).

Un album inachevé

Pour marquer l’anniversaire de son héros le plus vendu (116,5 millions d’albums en français, 76 millions en langue étrangère), les éditions Casterman proposent Tintin et l’Alph-Art dans le format classique de la collection des aventures de Tintin. Cette édition, tirée à 500.000 exemplaires en français, met l’accent sur la lisibilité. Elle est complétée par neuf pages inédites par rapport à la luxueuse version publiée en 1986 dont les 160.000 exemplaires sont épuisés. Elle se veut donc plus accessible au grand public tant en matière de présentation qu’en terme de prix.

Tintin et l'Alph-Art

Un best-seller international

Edité dans une soixantaine de langues, Tintin est un phénomène éditorial qui dure depuis 75 ans. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la mort de son créateur en 1983 n’a pas fait baisser les ventes, puisqu’il s’est vendu autant d’exemplaires depuis cette date que durant les cinquante quatre années précédentes.

C’est Tintin en Amérique qui se classe premier du hit-parade des ventes, suivi de près par Tintin au Congo et On a marché sur la Lune. En queue de classement, on trouve Les Bijoux de la Castafiore. La moyenne des ventes par titre est de 5 millions d’albums.

En terme de répartition géographique, la France, la Belgique et les Pays-Bas comptent le plus d’albums. Mais c’est la Belgique francophone qui possède le plus d’albums par habitant, avec une moyenne de quatre albums. Par comparaison, la France ne compte qu’un peu moins de deux albums par habitant. Le résultat est quasi-identique pour la Flandre et la Hollande.

Un succès dont on n’arrête pas de parler

Alors que le quatrième volume de la Chronologie d’une œuvre, orchestrée par Philippe Goddin, est sorti début janvier, plusieurs ouvrages consacrés à Tintin seront bientôt en librairies. « Tintin et le mythe du surenfant », par Jean-Marie Apostolidès, tentera d’expliquer le succès de Tintin. « Drôles de plumes » rassemble onze nouvelles inspirées par l’univers tintinesque à des écrivains belges.

Le Figaro consacre, quant à lui, un Hors Série richement illustré, au seul reporter qui « s’est abstenu d’écrire des articles ».

Bon nombre de quotidiens belges et français ont également fêté le héros de Hergé dans leurs éditions de ce week-end.

Para-Tintin

Du côté des objets et collectors, la Monnaie Royale de Belgique a frappé la première pièce de 10 Euros à l’éffigie de Tintin le 8 janvier en présence de Fanny Rodwell et de Didier Reynders, le Ministre belge des Finances.

La Poste belge sortira le 15 avril une série de cinq timbres sous le titre « Tintin et la Lune ».

La société suisse Swatch sortira deux montres Tintin.

Des expositions, des événements

 

Alors que l’exposition « Llamp de rellamp ! Tintin y el mar llegenda » (Mille Sabords! Tintin et la légende de la mer) se terminera à Barcelone le 31 janvier, le Musée Maritime National de Greenwich présentera « The Adventures of Tintin at Sea » (Les aventures de Tintin en mer) dès le 31 mars et ce jusqu’au 5 septembre.

Les Halles Saint-Géry de Bruxelles accueilleront, dès le 1 avril, « Tintin et la Ville », une exposition qui nous fera découvrir la présence implicite de Bruxelles dans les aventures de Tintin.

« Met Kuifje naar de Inca’s » (Avec Tintin chez les Incas) se terminera le 29 août au Musée anthropologique de Leiden (Pays-Bas).

Tintin sera au centre de la thématique développée par le parc animalier de Planckendael (situé près de Malines, en Belgique) à partir de fin mars.

Comme nous l’annoncions dans notre article du 7 janvier, l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve (B) accueillera, à partir du 13 février, Les Bijoux de la Castafiore, une pièce créée par le Théâtre Am Stram Gram de Genève.

Un musée, un film, une comédie musicale

Nick Rodwell a annoncé officiellement que le projet de Musée Hergé à Louvain-la-Neuve dans le Brabant Wallon était en bonne voie. Il a rendez-vous avec les architectes à Paris dans les prochains jours. L’ouverture est annoncée pour 2007, année du centenaire de la naissance d’Hergé.

Il est toujours question que Spielberg porte les aventures de Tintin au grand écran. Les contrats doivent être finalisés à New York prochainement. Si le projet aboutit, le premier film devrait arriver dans les salles en 2006.

Après la catastrophe financière du Temple du Soleil à Paris (bilan : deux sociétés en faillite, plusieurs millions d’euros de perte, et des avocats au travail), on évoque la possibilité de monter cette comédie musicale aux Pays-Bas. Rappelons que ce spectacle avait d’abord été créé en néerlandais à Anvers avant d’être adapté par Didier Van Cauwelaert dans la langue de Voltaire.

A lire aussi :

Plus d'infos : site officiel de Tintin

Visuels © Hergé/Moulinsart 2004, sauf mention contraire

13/1/2004 - source: auracan.com
Copyright Auracan, 2004
Contact : info@auracan.com